La bourse ferme dans 5 min
  • CAC 40

    5 568,94
    -2,35 (-0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 515,17
    +3,27 (+0,09 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 813,70
    +2,50 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    14 201,72
    -885,85 (-5,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    329,89
    -40,62 (-10,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,95
    -0,76 (-1,66 %)
     
  • DAX

    13 300,46
    +10,66 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 361,34
    -29,75 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3333
    -0,0050 (-0,37 %)
     

Haut-Karabakh: l'Azerbaïdjan procède à des éliminations ciblées par drones

·1 min de lecture

Mardi, le ministre de la Défense du Haut-Karabakh a été victime d'un drone alors qu'il circulait en voiture. Les drones d'attaque utilisés par l'Azerbaïdjan font un véritable carnage depuis un mois dans les rangs arméniens.

Avec notre correspondant à Bakou, Emmanuel Grynszpan

Les drones sont utilisés depuis des décennies, mais jamais ils n’ont joué un rôle aussi crucial que dans le conflit du Karabakh. L'armée azerbaïdjanaise possède une flotte de drones du dernier cri et en fait un usage massif alors que l'Arménie n'a qu'une poignée de petits drones. Et c'est ce qui rend aujourd'hui le combat inégal.

Les drones azerbaïdjanais guident les tirs, ils espionnent l’ennemi et surtout ils frappent directement leurs cibles avec une précision incroyable.

Le plus connu c’est le drone d’attaque turc Bayraktar, qui vole à 5 000 mètres d’altitude, c'est à dire hors d’atteinte de la plupart des systèmes anti-aériens et c’est justement sa tâche prioritaire de détruire la défense anti-aérienne arménienne.

Et là on a pu constater dans le Karabakh que tous les systèmes russes, mêmes ceux spécialisés anti-drones, sont détruits par le Bayraktar, mais aussi par le drone kamikaze israélien Harop, qui traque patiemment sa proie dans les airs puis lui tombe dessus comme un missile.

Ces drones sont la hantise des militaires arméniens. Et il n'y a pas qu'eux d'ailleurs. Vladimir Poutine aussi est impatient de trouver une parade à l'arme fatale de son rival Recep Tayyip Erdogan.

À lire aussi : Haut-Karabakh: «Nous assistons aux dernières étapes de cette guerre»