La bourse ferme dans 1 h 4 min
  • CAC 40

    6 666,15
    +18,84 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 935,85
    +14,58 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    33 676,94
    -104,54 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0529
    -0,0031 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 804,80
    +3,30 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    16 316,03
    +136,44 (+0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,55
    -1,70 (-0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,88
    +0,42 (+0,59 %)
     
  • DAX

    14 350,81
    +86,25 (+0,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 483,33
    +11,16 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 047,54
    -34,46 (-0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 954,23
    -9,28 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2268
    +0,0030 (+0,25 %)
     

La hausse des taux va se poursuivre en 2023, estime le chef économiste de la BCE

Pixabay

La Banque centrale européenne (BCE) a récemment augmenté les taux à son rythme le plus rapide jamais enregistré, les relevant d'un total de 200 points de base depuis juillet et portant son principal taux à 1,5% en seulement trois mois. Alors que la prochaine réunion de la BCE se tiendra dans moins d'un mois, "je ne pense pas que décembre sera la dernière hausse des taux", a déclaré Philip Lane dans une interview à Market News publiée lundi 21 novembre. Le contexte ne permet cependant plus d'"envisager une très grande hausse, comme 75 points de base", soit 0,75%, à l'instar des annonces "jumbo" de septembre et d'octobre, ajoute-t-il. Dans son élan la BCE doit tenir compte du fait que la zone euro devrait entrer en récession cet hiver, même si celle-ci sera probablement "légère et de courte durée", veut croire M. Lane. L'inflation, qui a dépassé les 10% en septembre, va-t-elle bientôt atteindre son pic ?

Le responsable de la BCE se montre très prudent : l'agrégat va rester dynamique avec des "prix de l'énergie l'année prochaine (qui) devraient rester plus élevés que prévu", prévient-il. D'où un avertissement lancé à la fois aux entreprises qui "doivent faire attention à ne pas augmenter excessivement leurs marges", et aux salariés qui "doivent faire attention à ce qu'est une augmentation salariale soutenable" sur le long-terme. La BCE redoute que ne s'enclenche une boucle salaires-prix qui rendrait l'inflation totalement incontrôlable et pourrait faire dérailler son scénario de retour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Michel-Edouard Leclerc soutient le Nutri-Score et montre du doigt les mauvais élèves
Les rémunérations des grands patrons français ont flambé en 2021
Retards sur le réseau RATP : la vétusté des rames mise en cause
Bourse, taux… “la détente des marchés met-elle la Fed et la BCE mal à l’aise ?”
Un Airbus A330 MRTT réalise un vol avec 100% de carburant issu d'huile de friture