La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 064,25
    +271,58 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 895,12
    +114,58 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    34 389,12
    +559,10 (+1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 003,74
    +27,84 (+2,85 %)
     
  • S&P 500

    4 429,13
    +26,47 (+0,60 %)
     

Hausse prudente en vue en Europe, les investisseurs s'interrogent

·3 min de lecture
HAUSSE PRUDENTE EN VUE EN EUROPE, LES INVESTISSEURS S'INTERROGENT

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse jeudi à l'ouverture, les investisseurs continuant d'évaluer le contexte économique et les dernières déclarations des dirigeants de la Réserve fédérale pour déterminer la direction à suivre.

Les contrats à terme sur les indices signalent une hausse de 0,5% pour le CAC 40 parisien, de 0,31% pour le Dax à Francfort, de 0,14% pour le FTSE à Londres et de 0,43% pour l'EuroStoxx 50.

Les dernières déclarations des responsables de la Fed, à commencer par celles de son président, Jerome Powell, mardi au Congrès, ont apaisé en partie les investisseurs préoccupés par le risque d'un resserrement plus rapide qu'anticipé des politiques monétaires.

Pour autant, les préoccupations liées à l'inflation sont loin d'avoir disparu, d'autant que les récents indicateurs n'ont pas manqué de souligner la persistance des tensions à la hausse sur les prix.

"Tant que les rendements obligataires n'auront pas fait un mouvement durable, dans un sens ou dans l'autre, il reste très difficile de déterminer dans quelle direction les actions se dirigent à court terme", estiment les analystes de JPMorgan.

Les investisseurs prendront notamment connaissance à 12h30 GMT de la publication du PIB définitif des Etats-Unis pour le premier trimestre. Les premières estimations avaient fait ressortir une croissance de 6,4% en rythme annualisé, soit l'un des plus hauts niveaux de ces 20 dernières années.

Autre rendez-vous de la journée, la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) attendue à 11h00 GMT.

"Nous pensons qu'il y a environ une chance sur deux pour que la BoE surprenne les marchés aujourd'hui en indiquant qu'elle mettra fin à ses achats d'actifs prévus en août, au lieu de décembre comme annoncé précédemment. Si un tel changement n'aurait pas de conséquences économiques majeures, il pourrait prendre les marchés obligataires par surprise", prévient Kallum Pickering, économiste chez Berenberg.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, le Nasdaq ayant atteint un pic de clôture inédit grâce à la hausse de 5,3% de Tesla, tandis que le S&P-500 et le Dow Jones ont reculé.

L'indice Dow Jones a cédé 0,21% à 33.874,24 points et le S&P-500 a perdu 0,11%, à 4.241,84 points. De son côté, le Nasdaq Composite a avancé de 0,13% à 14.271,73 points.

Les futures sur les indices américains signalent pour l'heure une hausse de l'ordre de 0,25% à l'ouverture.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a évolué sur une note hésitante pour terminer inchangée. Même hésitation du côté des Bourses de Chine continentale, avec une hausse de 0,08% pour l'indice CSI 300 des grandes capitalisations.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans progresse légèrement, à 1,4987%, alors que les investisseurs continuent d'évaluer les perspectives d'inflation et d'éventuels changements de politique monétaire.

En Europe, le rendement du Bund allemand de même échéance suit la tendance, à -0,168%.

Sur le marché des changes, le dollar est inchangé face à un panier de devises de référence après sa vive progression de la semaine dernière.

L'euro est stable face au billet vert, à 1,1932..

PÉTROLE

Les cours du brut continuent de monter, la baisse plus forte que prévu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis confortant les anticipations de reprise de la demande.

Le baril de Brent avance de 0,43% à 75,51 dollars et celui du brut léger américain gagne 0,41% à 73,38 dollars.

(Édité par Bertrand Boucey et Marc Angrand)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles