Marchés français ouverture 4 h 53 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 930,58
    -569,47 (-1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1743
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    24 103,28
    +4,14 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    36 403,54
    -4 091,40 (-10,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 069,86
    -64,52 (-5,69 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

La hausse des prix de l’énergie accentue la précarité énergétique des ménages

·2 min de lecture

Les prix de la consommation ont progressé de 62% au cours des 30 dernières années. Une hausse impressionnante mais finalement pas si gigantesque. Car dans le même temps, les prix de l’énergie ont cru de 130%.

Jusqu’où s’arrêtera l’explosion des tarifs de l’énergie? Ceux de l’électricité ont cru de 50% ces dix dernières années, quatre fois plus que l’inflation. Cette hausse tient en grande partie à la transition énergétique: soutien aux énergies renouvelables via la TICFE (Taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité), coûts des raccordements au réseau électrique des éoliennes et des parcs photovoltaïques et CEE (certificats d’économies d’énergie) qui obligent les fournisseurs d’énergie à financer des travaux de rénovation énergétique pour contribuer à la réduction des émissions de CO2.

L’autre facteur haussier repose sur la régulation du marché. Depuis dix ans, les opérateurs alternatifs (, ,etc.) bénéficient d’un mécanisme qui leur permet d'acheter à une partie de sa production nucléaire au prix fixe de 42 euros le mégawattheure (MWh). Là où le bât blesse c’est que le montant du dispositif est plafonné à 100 terawattheures par an alors que les concurrents d’EDF ont besoin de volumes plus importants. Ils n’ont d’autres choix que d’acheter le complément d’électrons sur les marchés de gros. Or les prix du marché de gros ont beaucoup augmenté ces derniers mois. Début juillet, ils tournaient autour de 70 euros le Mwh. Aujourd’hui, c’est 100 euros.

Les prix du gaz explosent

Cette hausse tient en partie au boom des prix du gaz, conséquence de la reprise économique et du très bas niveau des stocks. Le 1er juillet, les prix de la molécule avaient cru de 9,9%. Il s’agissait de la plus forte augmentation jamais enregistrée. Depuis la hausse s’est poursuivie: +5,3% en août, +7,9% en septembre. Ces augmentations à répétition conjuguées à celles de l’électricité accentuent la précarité énergétique des ménages. Au cours des 30 dernières années, les prix de l’énergie ont bondi de 130% quand ceux de la consommation progressaient de "seulement" 62%. Le développement des renouvelables - éolien terrestre, éolien offshore, photovoltaïque- explique en partie cette flambée. Po[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles