La bourse ferme dans 6 h 21 min
  • CAC 40

    6 442,78
    -127,41 (-1,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 052,23
    -78,61 (-1,90 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1712
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 758,00
    +6,60 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    38 497,38
    -2 974,02 (-7,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 124,81
    -100,72 (-8,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,69
    -1,28 (-1,78 %)
     
  • DAX

    15 183,68
    -306,49 (-1,98 %)
     
  • FTSE 100

    6 869,61
    -94,03 (-1,35 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    -821,62 (-3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3677
    -0,0061 (-0,44 %)
     

La hausse des prix du carburant fait craindre un nouvel épisode des Gilets jaunes au gouvernement

·1 min de lecture

La crise des Gilets jaunes avait été suffisamment marquante pour que le gouvernement ne souhaite pas qu’elle se renouvelle. Et encore moins à quelques mois de l’élection présidentielle de 2022. C’est pourtant une crainte qui habite l’exécutif qui constate, comme tous les Français, la hausse continue des prix à la pompe, selon des informations de LCI, mardi 7 septembre.

En raison de la hausse des prix du pétrole, le coût du carburant n’a cessé de grimper tout au long de l’été et a retrouvé son prix d’avant la crise sanitaire. Au début du mois de septembre, le Sans Plomb 95 a atteint, dans certaines stations, le prix de 1,78 euro le litre et le SP 98 s’est parfois établi à 1,90 euro. Les prix moyens respectifs des carburants sont de 1,585 euro et 1,655 euro, précisent nos confrères. Depuis le début de l’année 2021, LCI rapporte une hausse de 12% pour le gazole et de 16% pour le SP 95.

>> A lire aussi - La hausse du gazole non routier reportée à juillet 2022

Pour rappel, ce sont les prix (et l’optique d’une taxation) des carburants qui avaient déclenché la crise des Gilets jaunes, en novembre 2018. Le mouvement de contestation avait par la suite évolué en désapprobation généralisée de l’action d’Emmanuel Macron, mais l’Élysée n’oublie pas que ce sont les prix du gazole et de l’essence qui ont mis le feu aux poudres. Pour le moment, l’exécutif juge "très dur" d’envisager un quelconque moratoire sur les prix de l’essence ou sur sa taxation, selon un proche du président de la République, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nouvelle DS4 2021 : la version hybride rechargeable à l’essai
Salon de Munich : les voitures autonomes reviennent au premier plan
Paris : avec la limite à 30km/h, des coureurs s’amusent à déclencher les radars
Fin de cavale pour l'arnaqueur qui trafiquait les compteurs des voitures
Des pièces revendues à prix d'or : le nouveau business des vols de pots catalytiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles