La bourse est fermée

La hausse de la CSG votée à l'Assemblée

1 / 2

La hausse de la CSG votée à l'Assemblée

Utilisée pour financer la protection sociale, cette augmentation de 1,7 point du taux normal de la contribution sociale généralisée doit générer un gain d'un peu plus de 20 milliards d'euros.

Les députés ont voté mardi en commission la hausse de 1,7 point de la CSG, une mesure phare du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2018, qui est contestée par plusieurs groupes politiques mais n'a pas été modifiée à ce stade. Engagement du candidat Emmanuel Macron, cette augmentation du taux normal de la contribution sociale généralisée, utilisée pour financer la protection sociale, doit générer un gain d'un peu plus de 20 milliards d'euros.

L'objectif est de compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du secteur privé, qui représentent 3,15% du salaire. Une façon de redonner du pouvoir d'achat aux actifs, en mettant à contribution les retraités les plus aisés. Lors de son interview télévisée dimanche soir, Emmanuel Macron a appelé les retraités à prendre en compte "l'ensemble" de sa proposition d'augmenter la CSG tout en baissant la taxe d'habitation, voyant là  "une mesure de justice".

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a plaidé en ce sens mardi lors des questions au gouvernement, en réponse à la députée LR Isabelle Valentin. "Quelqu'un qui a 1400 euros de retraite et qui donc va connaître une augmentation de sa CSG (...) va gagner 300 euros de taxe d'habitation en moins l'année prochaine", et "une augmentation de CSG de 23 euros (mensuels, ndlr), ça fait 15 euros de pouvoir d'achat, -c'est vrai c'est peu-, gagnés...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi