La bourse ferme dans 3 h 27 min

La hausse de la CSG, c’est maintenant pour plusieurs millions de retraités

La pension du régime général au titre du mois de janvier a été versée vendredi 9 février. Elle s’affiche en baisse pour la majorité des retraités, du fait de la hausse de la CSG.

Après les salariés, c’est au tour des retraités de voir s’appliquer la réforme des cotisations sociales, avec le versement, le 9 février, des pensions du régime de base, au titre du mois de janvier. Mais s’il s’agissait d’une bonne nouvelle pour les actifs, cette refonte se traduit par un moindre revenu pour une bonne part des retraités (environ 60% d’entre eux), car seuls les plus modestes d’entre eux seront épargnés par la hausse de la CSG.

Pour rappel le taux de CSG a en effet grimpé de 1,7 point le 1er janvier, à 8,3% pour les retraités payant le taux “normal”. Soit tous ceux dont le revenu fiscal de référence figurant sur l’avis d’impôt de l’année 2017 a dépassé 14.404 euros, pour une personne seule en métropole, ou 22.096 euros pour un couple. Cela va donc réduire leur revenu, d’un montant équivalent à 1,7% de leur pension brute. Par exemple, pour une pension de 2.000 euros brut par mois, la baisse est de 34 euros par mois. A noter que cet effet sera légèrement amoindri par le fait que la baisse de la pension réduira le montant de l’impôt sur le revenu.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Santé

Par contre, ceux dont les revenus sont inférieurs à ces seuils ne subissent aucun alourdissement de la fiscalité et continuent de bénéficier d’un taux de CSG allégé. Pour ceux dont le revenu fiscal de référence va de 11.018 à 14.404 euros pour une personne seule (16.902 euros à 22.096 euros pour un couple), le taux de CSG se limite à 3,8%. Ceux dont le revenu est inférieur à ces planchers sont même totalement exonérés.

Si vous êtes dans ce cas, il n’est pas (...) Cliquez ici pour voir la suite