Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 320,80
    -20,28 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,32
    +46,43 (+3,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Hausse des APL, loyers plafonnés … les promesses du Nouveau Front populaire pour les locataires

Getty / kolderal

Une fois n’est pas coutume, la problématique du logement était au cœur de la campagne des élections législatives. Il faut dire que le sujet est brûlant, tant les français ont un mal fou à se loger en raison de la crise de l’immobilier qui touche le pays depuis plusieurs mois. Alors forcément, les propositions du Nouveau Front populaire (NFP), arrivé en tête des élections législatives, sont scrutées de près. En matière de logement, la coalition de gauche promet notamment dans son programme une série de mesures ayant pour objectif de faciliter la vie des locataires. Voici lesquelles.

Afin de «garantir l’accès au logement» au plus grand nombre, le NFP promet d’aider les locataires disposant de ressources modestes, en revalorisant les Aides personnalisées au logement (APL) de 10%. En 2022, près de 15,4 milliards d’euros de prestations ont été versées par l’Etat à 5,8 millions de ménages. Une revalorisation de 10% des APL représenterait donc un coût supplémentaire d’environ 1,5 milliard d’euros pour les finances publiques. Avec cette proposition, le NFP se démarque de l'actuelle majorité présidentielle, qui avait décidé en 2017 de réduire les APL de 5 euros. Une mesure qui avait, à l’époque, été vivement critiquée par les partis de gauche, notamment La France insoumise, dont les députés élus sont majoritaires au Nouveau Front Populaire.

Le programme du NFP prévoit également de «rendre obligatoire l’encadrement des loyers dans les zones tendues». Pour rappel, ce dispositif interdit aux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : pourquoi les acheteurs se ruent sur cette «ville idéale»
Menacés d’expulsion, 42 locataires d'une résidence senior lancent un appel au secours
Bonne nouvelle si vous devez faire des travaux dans votre logement : cette aide peut vous aider
Airbnb : le Conseil d’Etat annule la niche fiscale pour les meublés de tourisme
Crédit immobilier : le prêt à taux zéro (PTZ) bientôt ouvert à tous les primo-accédants ?