Marchés français ouverture 8 h 17 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0175
    -0,0075 (-0,73 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 857,87
    -92,52 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

"Hasta la vista, baby", les adieux de Boris Johnson au Parlement britannique

Wiktor Szymanowicz/Shutterstock/SIPA

Acclamé par le parti Conservateur, Boris Johnson s'est offert un dernier tonnerre d'applaudissements au Parlement britannique. Il ne reste, désormais, plus que deux candidats à sa succession: l'ancien ministre de la Défense, Rishi Sunak, et la ministre actuelle des affaires étrangères, Liz Truss.

Boris Johnson a tiré sa révérence devant le Parlement britannique lors de sa dernière séance de questions en tant que Premier ministre mercredi, lors de laquelle il a défendu son bilan et lancé un "Hasta la vista, baby" sous les applaudissements des conservateurs. "Mission largement accomplie", a assuré le Premier ministre en revenant sur ses trois années au pouvoir, affirmant qu'il allait passer les prochaines semaines à "faire ce que je pense que le public attend que je fasse: avancer sur les dossiers sur lesquels nous avons été élus en 2019".

"Restez proches des Américains"

"Ces dernières années ont été le plus grand privilège de ma vie", a ajouté le Premier ministre de 58 ans, qui a démissionné le 7 juillet après une série de scandales et de mensonges. "Hasta la vista, baby" a-t-il conclu sous les applaudissements des députés de son camp, reprenant la célèbre citation d'Arnold Schwarzenegger dans "Terminator 2". Le successeur de Boris Johnson sera connu le 5 septembre, date de la fin des vacances parlementaires qui commencent vendredi.

Le chef de l'opposition Keir Starmer l'a interpellé sur la campagne en cours chez les Tories pour le remplacer à Downing Street, l'interrogeant notamment sur l'annulation d'un débat télévisé organisé sur Sky News. "Et bien, je ne suis pas le sujet de particulièrement près", a lancé le Premier ministre en souriant, sous les rires des députés. Mais il en a profité pour donner "quelques conseils" à celui ou celle qui lui succèdera à Downing Street.

"Restez proches des Américains, soutenez les Ukrainiens, battez-vous pour la liberté et la démocratie partout. Baissez les impôts et dérégulez où vous pouvez pour faire de ce pays le meilleur endroit pour vivre et investir." Les députés Tories ont voté , mercredi, pour désigner les deux candidats finalistes : l'ancien ministre de la Défense Rishi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles