La bourse ferme dans 3 h 58 min
  • CAC 40

    6 222,57
    +13,99 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,49
    +10,21 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 747,00
    +10,70 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    52 165,00
    -1 671,50 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 361,78
    -13,99 (-1,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,97
    -0,18 (-0,29 %)
     
  • DAX

    15 246,03
    +36,88 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    6 953,97
    +14,39 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3778
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Hassen Chalghoumi, l’imam patriote

·2 min de lecture

La loi contre le « séparatisme » a été adoptée en première lecture à l’Assemblée. L’imam de Drancy veut aller plus loin encore

« La France montre l’exemple et inspire le monde», c’est un soutien sans équivoque. Hassen Chalghoumi a le cœur tricolore: «Plus d’un milliard et demi de musulmans dans le monde nous regardent, et cette loi représente un acte fort », affirme l’imam de Drancy. Partisan des «contre-discours» pour affronter le prosélytisme religieux sur Internet, il voudrait faire pression sur les Gafa et pointe du doigt «l’imam Google», le plus redoutable des prédicateurs intégristes. De même, il veut plus de moyens dans les prisons, autre «terrain dangereux de radicalisation» et oublié dans la loi.

L’imam de Drancy ne manque pas de courage. Récemment, le refus de trois organisations musulmanes, proches des conservateurs turcs ou du Tabligh, de signer la charte des principes de l’islam de France rédigée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) l’a encore scandalisé : «Ces gens-là s’opposent à la liberté de culte ou à l’égalité entre les hommes et les femmes… C’est grave et ils doivent l’assumer.» Militant de terrain, il recommande de faire signer cette charte de valeurs républicaines aux 2 000 imams de France. Et d’en contrôler le respect. «C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu», conclut-il.

L’imam vit sous protection et sa famille a dû être exfiltrée au Proche-Orient sous un nouveau nom

Au nom des générations futures, il dénonce les ravages du «discours victimaire» qui «cultive les rancœurs». Ce jeu dangereux transpire partout, dans la réaction du pouvoir algérien, qui qualifie de «non objectif» le rapport de l’historien Benjamin Stora sur la colonisation, ou dans le mouvement antiraciste lancé par Assa Traoré. «La France est une chance», selon Chalghoumi. Pour croire en cela, l’imam vit sous protection et sa famille a(...)


Lire la suite sur Paris Match