Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 409,09
    +1 083,80 (+1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 509,13
    +24,94 (+1,68 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Comment Harry Styles “se joue des codes du genre” pour redéfinir la masculinité

Photo Mario Anzuoni/REUTERS

“C’est le chanteur qui incarne le mieux la masculinité moderne sur la scène pop internationale […], un exemple réussi d’émancipation, loin de son image de mauvaise graine de boys band.” Le phénomène Harry Styles est unique en son genre, déclare Der Spiegel, conquis.

De passage au stade olympique de Munich le 17 mai pour sa seconde tournée, Love on Tour, le chanteur britannique s’est illustré par une scénographie multicolore et à paillettes. Mais surtout par “la ferveur collective de l’amour pour la pop” qui a animé le stade, poursuit le site allemand, avant de résumer : “Bref, c’est une star.”

Pourtant, ce ne sont pas ses musiques qui rendent le jeune homme de 29 ans si attrayant, mais plutôt son statut de “référence absolue de la sensibilité moderne”, appuyait The Times, début avril. Le quotidien britannique l’affirme, Harry Styles “a réinventé le personnage du playboy”.

PUBLICITÉ

Le chanteur a commencé sa carrière dès l’adolescence dans le groupe One Direction, avant de se lancer dans une carrière solo en 2016.

“De nombreuses versions de lui-même”

En robe, talons ou combinaison à paillettes, la superstar embrasse sa faculté à “se jouer des codes du genre”, affirmait déjà The New York Times à la fin de 2022. Une queerness qui semble séduire des milliers de fans à travers le monde, et notamment à Munich, illustre Der Spiegel :

“Il ramasse les nombreux drapeaux arc-en-ciel que lui tend ou lui jette le public, les brandit au-dessus de la scène et parade avec, en signe de revendication.”

Icône de la pop comme de la mode, le chanteur redéfinit la masculinité et flirte avec les stéréotypes de genre. “Parmi les nombreuses versions de lui-même que Harry Styles donne à voir, au moins une est très hétéro”, décryptait The New York Times Style Magazine en février 2023, en faisant référence à une supposée relation avec la réalisatrice Olivia Wilde sur le tournage du film Don’t Worry Darling. “Et au moins une autre a l’air bien différente : le Harry Styles qui pose, en robe, […] et a un jour assuré à son public : ‘Nous sommes tous un peu gays.’

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :