Marchés français ouverture 3 h 28 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 107,98
    +89,65 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1927
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 720,49
    +161,90 (+0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    31 787,19
    -1 099,49 (-3,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,45
    -29,43 (-3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Haro politico-écologique sur la voiture neuve, vive l'auto de collection!

·2 min de lecture

Alors que la voiture neuve essence est vouée aux gémonies, l'automobile ancienne des années 80-90, surtout de course, est en vogue. Une Audi S1 quattro pilotée par le grand coureur Walter Röhrl était estimée entre 800.000 et 1,2 million d’euros. Elle est partie pour 2 millions chez Arcurial. Une Peugeot 205 T 6 Evo 2 de 424 chevaux a été vendue 1 million.

Haro sur les véhicules neufs ? Vive l’automobile ancienne ! Tout ce que le politiquement correct réprouve (puissance, vitesse, étalage de luxe) se trouve soudain pardonné au nom de la nostalgie, du rêve, du plaisir des sens. « L’auto de collection, c’est un art de vivre, la sauvegarde du patrimoine aussi », souligne Matthieu Lamoure. Mieux, le directeur général d’Artcurial Motorcars y voit « un symbole du développement durable, car ces voitures ne sont jamais détruites, leur rôle c’est d’être au contraire conservées ». La fréquentation des rassemblements de vieilles voitures illustre d’ailleurs leur extrême popularité dans toutes les classes d’âge de la société. En vogue aujourd’hui : les modèles « des années 80-90, qui ont fait rêver les collectionneurs d’aujourd’hui quand ils étaient gosses ou adolescents », assure Gautier Rossignol, directeur associé de la maison de vente aux enchères Aguttes.

2 millions d'euros

Lors de la grande vente Artcurial de février dernier, les surpuissantes voitures de rallye (groupe B), pourtant quasi-inconduisibles tant elles ont généré d’accidents, atteignaient des prix insoupçonnés. Une « Audi S1 quattro châssis court pilotée par le grand coureur Walter Röhrl était estimée entre 800.000 et 1,2 million d’euros. Elles est partie pour 2 millions », assure Matthieu Lamoure. Le directeur général d’Artcurial Motor Cars poursuit : « estimée 600 à 800.000 euros, une Peugeot 205 T 6 Evo 2 de 424 chevaux a été vendue 1 million ». Ces voitures ont pris énormément de valeur en peu de temps. Une 205 T16 « avait été vendue 291.000 euros en décembre 2020. Un autre modèle similaire dans le même état a été adjugé 420.000 euros trois mois après », précise Gautier Rossignol. Une Formule 1 Ferrari 126 C3 de 1982 a atteint chez Artcurial 1,5 million, le double de son estimation.

Ces automobiles, « ceux qui les achètent les ont regardées à la télévision dans des courses spectaculaires », insiste Matthieu Lamoure. Une chose est sûre : les modèles « les p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles