La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    5 551,96
    +59,81 (+1,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 495,26
    +32,22 (+0,93 %)
     
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    +0,0022 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 809,90
    -27,90 (-1,52 %)
     
  • BTC-EUR

    16 157,62
    +576,49 (+3,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    377,32
    +15,89 (+4,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    43,53
    +0,47 (+1,09 %)
     
  • DAX

    13 229,81
    +102,84 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    6 388,15
    +54,31 (+0,86 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    26 165,59
    +638,22 (+2,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 588,20
    +102,00 (+0,39 %)
     
  • GBP/USD

    1,3327
    +0,0005 (+0,03 %)
     

Harcèlement par son voisin : procédure et sanctions

·2 min de lecture

Le harcèlement est une situation de fait par laquelle une personne cause, du fait d’un comportement spécifique et abusif, un préjudice à une autre constitué par une atteinte physique ou psychique. Le harcèlement peut être de plusieurs types : moral, physique, sexuel. La limite entre les différentes situations possibles est parfois floue : ainsi, un harcèlement moral (ou psychologique) peut également se caractériser à un moment ou un autre par une contrainte physique, et inversement.

Dans le cadre des relations de voisinage, le harcèlement peut revêtir l’ensemble des formes ci-avant évoquées. Le harcèlement peut y être alors facilité par la proximité existante entre l’auteur et sa victime. Les conflits de voisinage sont nombreux et peuvent parfois dégénérer en situations de harcèlement, ce qui ne doit – en aucun cas - être considéré comme normal. Voici quelques comportements qui pourraient être constitutifs d’un harcèlement entre voisins :

>> À lire aussi - Droit de passage

Il existe plusieurs textes juridiques qui permettent de traiter ce type de situation mais il faut avant tout rapporter la preuve des faits de harcèlement, ce qui peut s’avérer parfois difficile. Tout élément peut être examiné : courriers adressés, dégradations commises, témoignages de tiers ou d’autres voisins, SMS, emails, vidéo, etc.

Sur le plan civil, tout d’abord, l’article 9 du Code civil dispose que “Chacun à droit au respect de sa vie privée”. Ainsi, il est possible, pour n’importe quel justifiable qui subit une telle situation de saisir un juge afin de faire cesser l’atteinte à leur intimité. Ces mesures peuvent être ordonnées en référé, c’est-à-dire en procédure d’urgence.

Sur le plan pénal, il existe un texte spécifique qui permet de mettre fin à ce type de situation de manière encore plus rapide et qui sera donc à privilégier. Il s’agit de l’article 222-33-2-2 du Code pénal qui prévoit une peine d’emprisonnement d’un an et de 15.000 euros d’amende pour tout harceleur dès lors que les faits (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avenant au bail immobilier : pourquoi et quand en conclure un ?
Bail professionnel : durée, contenu et fin du bail
Portage immobilier : fonctionnement et intérêt
LCL (Crédit agricole) traîné en justice par UFC-Que Choisir après “de nombreuses plaintes”
L'appartement d'un Niçois vendu par erreur