Publicité
Marchés français ouverture 6 h 34 min
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    39 263,51
    +164,83 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,04 (-0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 676,45
    +117,27 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     

Harcèlement, discrimination… 2.800 employées de Goldman Sachs touchent le pactole après une action collective

Pixabay

C'est ce qu'on appelle payer le prix de ses actions. La banque américaine Goldman Sachs, accusée de discrimination sexiste et harcèlement, va verser 215 millions de dollars à près de 3.000 employées et anciennes employées pour mettre fin à une action collective la visant, a-t-elle annoncé dans un communiqué, paru tard lundi 8 mai. Cet accord va bénéficier à environ 2.800 salariées ayant occupé des postes d'associées et de vice-présidentes, à New York de juillet 2002 à fin mars 2023, et ailleurs aux Etats-Unis entre septembre 2004 et fin mars 2023, selon le communiqué commun publié par Goldman Sachs et les avocats des plaignantes.

Un procès en recours collectif contre la banque d'investissement devait s'ouvrir le 5 juin dans le cadre de cette action collective. Une plainte initiale avait été déposée contre Goldman Sachs en 2010. La société était accusée notamment de 75 cas de comportements inappropriés sur le lieu de travail (attouchements, commentaires déplacés, demande de relation sexuelle) ainsi que de discriminations salariales ou de refus de promotion à des employées au motif de leur sexe.

"Mon objectif dans cette affaire a toujours été de soutenir des femmes fortes à Wall Street", a réagi l'une des plaignantes principales de l'action collective, Allison Gamba, citée dans le communiqué. "Après plus d'une décennie d'un contentieux vigoureux, les deux parties ont accepté de résoudre cette question. Nous allons continuer de nous concentrer sur nos équipes, nos clients et notre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Taïwanais ProLogium choisit la France pour implanter son usine de batteries
Un Américain de 16 ans admis dans 185 universités reçoit 10 millions de dollars d’offres de bourse
Ryanair passe une commande XXL à Boeing
Vélib’ : la carte des quartiers de Paris où il est le plus facile d’en trouver
Cette pépite tricolore de l'aéronautique risque de passer sous pavillon chinois