La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 671,97
    -142,42 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    15 121,50
    -40,03 (-0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1759
    -0,0067 (-0,56 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    40 529,36
    -817,19 (-1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 224,73
    -8,56 (-0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 462,28
    -18,42 (-0,41 %)
     

Handball: les Bleues broient les Pays-Bas et avertissent la Suède avant la demie

·2 min de lecture

Les handballeuses françaises ont battu les Néerlandaises 32-22 en quarts de finale des JO de Tokyo.

Les débuts poussifs des Bleues? Évaporés dans la touffeur de Tokyo. Un succès fracassant face aux Pays-Bas (32-22) a ouvert en grand les portes des demi-finales aux handballeuses françaises qui ont lancé un avertissement à leurs prochaines adversaires suédoises. Après les championnes du monde en titre néerlandaises, place vendredi à la Suède (17h00 locales/10h00 à Paris), tombeuse de la Corée du Sud (39-30).

"On avait besoin de se retrouver et après ce match, on peut se dire que l'équipe de France est de retour", savoure l'arrière Laura Flippes, comme un avertissement à l'adresse des Suédoises qui intègrent pour la première fois le dernier carré des Jeux.

En quête au Japon de l'or olympique, le seul titre qui manque à leur palmarès, les joueuses d'Olivier Krumbholz avaient manqué au premier tour contre les "Blagult" (bleu et jaune) le penalty de la gagne (28-28). La tentative à l'ultime seconde de Grâce Zaadi avait été stoppée et avant cela elles avaient dilapidé une avance de cinq buts en première période.

Mais à quoi bon continuer à décrire toutes les défaillances françaises de la phase de groupe ? A l'évidence, l'équipe vue face aux Pays-Bas n'a pas grand-chose à voir avec celle observée jusque-là.

"On ne porte pas grande attention aux résultats qu'on a fait au premier tour, il fallait qu'on sorte, un point c'est tout", avait dit Olivier Krumbholz après la qualification face au Brésil (29-22).

Il fallait apparemment le croire. Amandine Leynaud, par exemple quelconque en début de tournoi, a retrouvé ses standards habituels de gardienne du temple et même tellement plus (22 arrêts, 51%).

Leynaud "extraordinaire"

"Elle a été extraordinaire, c'est une performance fantastique, a loué Olivier Krumbholz. Dans tous les(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles