La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    +0,30 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    29 315,76
    +141,27 (+0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,79 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,82 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3769
    +0,0002 (+0,01 %)
     

Haltérophilie - JO 2021 - Tchakounte, Gaëlle Nayo Ketchanke, Anaïs Michel et Bernardin Kingue Matam sélectionnés pour les JO de Tokyo

·1 min de lecture

La CNOSF a communiqué mardi la liste des quatre athlètes de l'équipe de France d'haltérophilie pour les Jeux Olympiques de Tokyo : Dora Tchakounte (-59 kg), Gaëlle Nayo Ketchanke (-87 kg), Anais Michel (-49 kg) et Bernardin Kingue Matam (-67 kg). La Commission consultative de sélections olympiques (CCSO) a validé mardi la liste des quatre athlètes de l'équipe de France d'haltérophilie pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été (23 juillet - 8 août). Sont présents dans la liste, Dora Tchakounte (-59 kg), Gaëlle Nayo Ketchanke (-87 kg), Anaïs Michel (-49 kg) et Bernardin Kingue Matam (-67 kg). Aux Championnats d'Europe en avril à Moscou, Gaëlle Nayo Ketchanke avait obtenu l'or à l'épaulé-jeté et l'argent au total olympique. Dora Tchakounte avait elle remporté trois médailles (deux en bronze et une en argent) dans la catégorie des 59 kg tandis que Bernardin Kingue Matam (138 kg à l'arraché et 170 à l'épaulé-jeté) s'était pour sa part classé sixième chez les 67 kg. Lors des Jeux de 2016 à Rio, Gaël Nayo Ketchanke avait fini huitième. La Française espère une médaille pour ses derniers Jeux. « Les JO de Tokyo seront mes derniers Jeux, avoue-t-elle, alors je veux une médaille. » lire aussi Après Tokyo, l'haltérophilie joue sa survie aux Jeux Olympiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles