La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 847,77
    +220,54 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Le hack du projet crypto Beanstalk relance le débat sur les protocoles mixeurs

·1 min de lecture

Beanstalk, un stablecoin basé sur la blockchain de l’Ethereum, a été hacké, et le token du projet a depuis perdu quasiment toute sa valeur. Le pirate est passé par un mixeur de crypto, des protocoles que les autorités veulent réguler.

182 millions de dollars : c’est la somme que le projet Beanstalk a perdu en quelques instants le dimanche 17 avril. Beanstalk, un protocole de crédit adossé à un stablecoin indexé sur le dollar et fonctionnant sur la blockchain de l’Ethereum, a été hacké. Le pirate a réussi à partir avec plus de 80 millions de dollars, mais il a également complètement vidé les coffres du projet.

Les piratages et les vols de projets DeFi (finance décentralisée) sont devenus des événements courants dans le monde des crypto-monnaies. Plusieurs gros casses ont eu lieu depuis le début de l’année 2022, dont le hack de 540 millions de dollars de la plateforme Ronin. En comparaison, les pertes subies par Beanstalk ne sont donc pas très élevées : il ne s’agit « que » de 182 millions de dollars de perdu. Mais la manière dont les hackeurs s’y sont pris relance un débat important dans le monde des crypto : transparence ou vie privée ?

Un hack « démocratique »

C’est l’entreprise PeckShield, spécialisée dans la sécurité de la blockchain, qui remarqué le hack en premier et qui a réussi à expliquer comment le pirate avait réussi son attaque.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles