La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 991,89
    -477,31 (-1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Habitudes de consommation : et si la pandémie n'était qu'une parenthèse?

·1 min de lecture

Très récemment, des applications alimentaires se sont mises à intégrer un éco-score dans leurs évaluations des produits alimentaires. La plus célèbre d'entre elles, Yuka, précédemment surtout portée sur la santé et la qualité nutritionnelle des aliments, se tourne désormais aussi vers les aspects environnementaux de la production alimentaire en considérant que l'alimentation est au cœur du changement climatique. Au-delà d'une simple sensibilisation des consommateurs au sujet de l'écologie, le rajout de cet indicateur vise avant tout à répondre à la demande des individus. Ceux-ci se montrent en effet déjà très préoccupés par l'impact environnemental de leur consommation.

Sans doute, la pandémie actuelle a-t-elle accentué cette prise de conscience et mis en évidence des liens entre environnement et santé humaine. Des études montrent que la crise sanitaire a modifié la sensibilité des consommateurs, la protection de l'environnement devenant une de leurs principales exigences. 73% de Français indiquent d'ailleurs que le contexte de crise leur donne (davantage) envie de consommer responsable. Nos travaux invitent cependant à la nuance. Selon nos résultats, la pandémie actuelle ne semble pas un élément de rupture de tendances de consommation, mais plutôt une parenthèse dans une prise de conscience du lien entre environnement et santé.

Bon pour le corps, bon pour la planète?

Nos recherches interrogent en particulier ce que l'on nomme l'"effet de halo" du consommateur. Il s'agit d'un...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles