La bourse ferme dans 8 h 10 min
  • CAC 40

    6 519,40
    +47,05 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 758,27
    +32,88 (+0,88 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0188
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 791,80
    +0,60 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    23 324,88
    +566,05 (+2,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    551,80
    +16,57 (+3,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,13
    +1,12 (+1,26 %)
     
  • DAX

    13 706,67
    +132,74 (+0,98 %)
     
  • FTSE 100

    7 493,45
    +53,71 (+0,72 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 086,01
    -115,93 (-0,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2105
    +0,0034 (+0,28 %)
     

Ces habitants ne pourront plus arroser leurs jardins et laver leurs voitures pendant trois mois

Jusqu'au 31 octobre 2022, les habitants de Marnac et de Berbiguières, en Dordogne, ne pourront plus laver leurs voitures, remplir leurs piscines ou encore arroser leurs jardins.

Alors que la sécheresse gagne du terrain en France et que des restrictions d'eau ont commencé à être prises dans certaines régions, en Dordogne, des habitants se retrouvent privés d'eau courante pour une tout autre raison. Comme le relatent Sud Ouest et France Bleu Périgord, en raison d'un problème d'alimentation, les communes de Marnac et de Berbiguières vont devoir s'adapter.

Ainsi, les habitants sont invités à ne plus utiliser l'eau pour laver leurs voitures, remplir leurs piscines ou encore arroser leurs plantes, afin de préserver le peu d'eau potable disponible. Et les riverains vont devoir prendre leur mal en patience puisque les restrictions devraient perdurer jusqu'au 31 octobre prochain.

La raison de cette décision drastique ? Le forage est à l'arrêt à cause d'un "épisode de turbidité", indique la préfecture, citée par France 3. L'eau a été coupée mardi 26 juillet, le temps de faire des analyses et d'essayer de trouver une alternative au forage habituel. Vendredi, les résultats de ces analyses n'ont rien révélé d'anormal. "Ils sont conformes aux exigences réglementaires. Compte tenu des délais de lecture des analyses bactériologiques, la confirmation définitive de ces résultats se fera lundi 1er août. Mais le résiduel de chlore présent dans le réseau met en évidence une gestion adaptée de la situation par l’exploitant", indique l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine auprès de Sud Ouest.

Si une source de substitution privée a été trouvée et qu'une autorisation (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Comment arroser vos plantes pendant vos vacances ?

Indre-et-Loire : des habitants privés d'Internet et de téléphone depuis plus d'un mois
Canicule : attention à ces médicaments qui favorisent la déshydratation
En un an, la fortune de la femme la plus riche d’Asie a fondu de moitié
Depuis plus de 20 ans, il vit sur un bateau de croisière
La mauvaise fortune de Nicolas Sarkozy, les frais de dossier peu connus des loueurs de voitures… Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles