Marchés français ouverture 6 h 54 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 384,12
    -352,59 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,09
    -9,04 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Ces habitants allument eux-mêmes les lampadaires de leur ville grâce à une application

PIXABAY

Pratique et surtout économique. La municipalité d'Urrugne, commune des Pyrénées-Atlantiques, a installé il y a cinq mois d'ingénieux petits boîtiers dans les armoires électriques de la ville. Ces derniers permettent aux habitants, géolocalisés, d’allumer les lampadaires situés sur leur trajet, durant quinze minutes, entre 23 heures et 5h30, grâce à une application sur leur smartphone.

Après une phase de test du dispositif dans trois quartiers en 2021, la commune de 9.700 habitants a été convaincue et devient ainsi la première du Sud-Ouest à s’être entièrement équipée. "15.000 euros vite rentabilisés", indique la mairie dans les colonnes du Parisien, mercredi 14 septembre. La municipalité payait 80.000 euros par an jusqu’à présent pour l’éclairage public. La ville se targue d'avoir divisé par deux sa consommation d'électricité de ses lampadaires, et ce, avant même la flambée des prix.

"On observe 30 allumages par nuit en semaine, jusqu’à 60 les week-ends d’été, les habitants ont bien compris le fonctionnement", se réjouit François Alsuguren, du bureau d’études voirie à la ville. La mesure est toutefois assouplie en fonction des besoins, "comme ce restaurant qui a demandé qu’on laisse éclairé jusqu’à 1 heure pour les derniers clients", précise-t-il.

"Les habitants ont pu dormir le volet ouvert cet été sans être gênés par les lampadaires, c’est aussi moins agressif pour la faune nocturne et plus économique", souligne également François Alsuguren, du bureau d’études voirie à la ville. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Les rois de l'arnaque" : Marco Mouly affirme avoir remboursé près de 87 millions d'euros
L’ancien président de l’Unef perd son procès contre le Quai d’Orsay
Un milliardaire russe se bat en justice contre la décision de la France d'immobiliser ses yachts
Les villes les plus rentables pour l’investissement locatif, ces métiers dont les salaires vont fortement augmenter… Le flash éco du jour
Covid-19 : deux traitements par anticorps abandonnés sur recommandation de l'OMS