Marchés français ouverture 49 min

Les Hôtels Baverez : Information Trimestrielle - 4e Trimestre 2019

Les Hôtels Baverez

LES HOTELS BAVEREZ S.A.
2, place des Pyramides 75001 PARIS
Capital € 10.127.050 – Code NAF 5510 Z
R.C.S. PARIS 572 158 558

ISIN : FR 0007080254
Mnémonique : ALLHB
EURONEXT Growth


Communiqué, Paris le 16 janvier 2020

COMMUNIQUE : INFORMATION TRIMESTRIELLE – 4e TRIMESTRE 2019

Variation du Chiffre d’affaires au 31 décembre 2020 : - 0,72%

En K€ Cumul
au troisième trimestre
Quatrième trimestre Cumul Année
2019      
Hôtel Regina Paris 10 509 3 343 13 852
Hôtel Majestic - Spa Paris 4 314 1 355 5 669
Hôtel Raphael Paris 9 596 2 767 12 363
Année 2019 24 419 7 465 31 884
       
2018      
Hôtel Regina Paris 10 763 3 472 14 235
Hôtel Majestic - Spa Paris 4 841 1 471 6 312
Hôtel Raphael Paris 8 629 2 939 11 568
Année 2018 24 233 7 882 32 115
Variation (en %) 0.77% -5.29% -0.72%

Le chiffre d’affaires des trois établissements s’élève à 31,9 millions d’euros au 31 décembre 2019, soit une faible diminution de 0,72% par rapport à l’année précédente.

Le chiffre d’affaires de l’Hôtel Regina baisse de 2,69% sur l’année et de 3,72% sur le 4e trimestre 2019 comparé au 4e trimestre réalisé en 2018. Son prix moyen est en augmentation de 3,8% sur l’année et son RevPar gagne 1,6 euros soit 0,5% pour atteindre 320,99 euros. La restauration s’élève à 2,2 M€ soit une diminution de 6,18% par rapport à l’an dernier.

L’Hôtel Majestic – Spa voit son chiffre d’affaires en baisse de 10,2% en cumulé au 31 décembre 2019. Sur le 4e trimestre 2019, cette diminution de son chiffre d’affaires est de 7,9%. Son prix moyen est en baisse de 5,9% à 348,74 euros sur l’année et son RevPar perd 10.2% et s’élève à 255,03 euros au 31 décembre 2019. Son taux d’occupation reste stable à 73% sur l’année.   

L’Hôtel Raphael réalise une progression de 6.9% de son chiffre d’affaires sur l’année 2019 comparée à l’an dernier mais subit également une baisse de 5.9% sur ce 4e trimestre. Début 2018, l’hôtel terminait ses embellissements ce qui expliquait ses plus faibles performances en 2018 par rapport aux deux autres hôtels. Le taux d’occupation a progressé de 6,2 points mais le prix moyen quelque peu diminué de 2,5% sur l’année 2019. En conséquence, la progression du RevPar reste positive et il gagne 17,5 euros sur l’année pour s’établir à 273,36 euros au 31 décembre 2019. La restauration, notamment soutenue par l’ouverture de la Terrasse sur le 3e trimestre réalise 3,6 M€ de chiffre d’affaires, soit 4,4% de plus que l’an dernier.

Rappelons que sur le début de l’année 2019 nos espaces de restauration devaient rester fermés pendant les manifestations des gilets jaunes et que sur décembre 2019 les grèves ont eu pour conséquence de nombreuses annulations de séjour notamment.

Le Taux d’Occupation d’ensemble sur chambres disponibles s’établit à 74,85% au 31 décembre 2019, il était de 74,53% au 31 décembre 2018. Le prix moyen hors taxes, s’élève à 386,50 euros pour 387,58 euros l’an dernier à la même date, soit une diminution de 1%. Le RevPar global (Revenu par chambre) s’établit à 289,30 euros hors taxes. Il était de 288,86 euros au 31 décembre 2018.

Faits marquants du trimestre

  • Sur le mois de décembre 2019, les grèves des transports et les manifestations contre les modifications prévues du régime des retraites en France a provoqué des annulations de séjour sur ce dernier mois de l’année, ou des reports de séjour.
     
  • L’hôtel Majestic a initié la seconde phase des travaux engagés l’hiver dernier pour la création de 5 nouvelles unités d’hébergement et la rénovation complète de 5 chambres et salles de bain. Après la décoration des couloirs de l’hôtel, le réaménagement des espaces de restaurations dans des couleurs plus chaleureuses, l’hôtel sera prêt pour aborder 2020.
     
  • Perspectives

Nous restons optimistes quant à la nouvelle année 2020, même si les mouvements sociaux ne semblent pas se calmer sur ce début du mois de janvier.

La société entame une phase d’étude détaillée sur les travaux qu’elle va réaliser à l’hôtel Raphael dès cette fin d’année ou au tout début 2021.

Tout comme l’an dernier, la qualité de nos établissements et la fidélité de nos clients, notre meilleure réactivité sur les repositionnements à opérer avec la mise en place d’outils de distribution et de Yield Management performants, la rationalisation et la bonne gestion des dépenses, permettent à nos établissements d’amortir ce ralentissement d’activité.

Nous restons bien sûr très vigilants quant à l’évolution de la conjoncture internationale mais aussi de la situation française et plus particulièrement parisienne.


Pièce jointe