La bourse ferme dans 7 h 44 min
  • CAC 40

    5 999,57
    +87,19 (+1,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 475,67
    +53,83 (+1,57 %)
     
  • Dow Jones

    31 037,68
    +69,86 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0186
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 740,60
    +4,10 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    20 038,01
    +71,67 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,85
    +8,33 (+1,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    99,01
    +0,48 (+0,49 %)
     
  • DAX

    12 762,12
    +167,60 (+1,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 179,28
    +71,51 (+1,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 361,85
    +39,61 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 845,08
    +13,69 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    26 490,53
    +382,88 (+1,47 %)
     
  • HANG SENG

    21 614,73
    +28,07 (+0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,1942
    +0,0020 (+0,17 %)
     

Hôtellerie : ce patron appelle à "franchement monter les prix"

Alors que la France fait face à une forte poussée inflationniste, Sébastien Bazin, le PDG du groupe Accor, plus connu sous ses enseignes Mercure, Sofitel, Novotel, Ibis ou Formule 1, plaide pour une forte augmentation des tarifs pratiqués dans le secteur de l’hôtellerie, rapporte France Info ce vendredi. Alors qu'il présentait vendredi "les faits marquants de 2021" lors de l’assemblée générale des actionnaires du groupe Accor, qui possède 5 300 hôtels à travers le monde, M. Bazin a appelé les hôteliers qui gèrent les établissements du groupe à "franchement monter les prix" pour "retrouver des capacités financières et s’adapter aux coûts d’exploitation" qui augmentent.

Comme beaucoup d'entreprises, le groupe Accor fait face à une hausse du coût d'exploitation de ses établissements, liée à la hausse des prix de l'énergie et à l'augmentation des salaires de ses employés. Face à cette situation, le dirigeant juge que seule une augmentation conséquente des tarifs est à même de permettre aux propriétaires hôteliers de "retrouver leurs marges" d'avant la pandémie. "Nous poussons nos propriétaires à franchement monter leurs prix, d’abord parce que [...] beaucoup d’entre eux ont des difficultés de trésorerie", a-t-il lancé.

En réalité, le message ne se limite pas aux exploitants d'établissements du groupe Accor, mais bien à l’ensemble de la profession de l’hôtellerie, un secteur qui a été très affecté par les conséquences économiques de la pandémie.

Un accord salarial entre les partenaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le géant du luxe Chanel explose les compteurs et talonne Kering (Gucci)
Tiktok : vous pourrez payer un abonnement pour voir les directs des créateurs
Le moral des patrons français en hausse en ce mois de mai
Airbnb met fin à son offre de logements en Chine
Avion supersonique : Bombardier passe un cap majeur pendant les tests

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles