Publicité
La bourse ferme dans 1 h 16 min
  • CAC 40

    7 644,26
    +73,45 (+0,97 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 912,81
    +21,35 (+0,44 %)
     
  • Dow Jones

    41 322,37
    +124,29 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0911
    -0,0030 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    2 468,10
    +8,20 (+0,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 189,84
    -245,86 (-0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,68
    +13,17 (+0,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,53
    -0,32 (-0,39 %)
     
  • DAX

    18 496,25
    +58,95 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    8 241,73
    +54,27 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    18 077,24
    +80,32 (+0,45 %)
     
  • S&P 500

    5 610,90
    +22,63 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2972
    -0,0037 (-0,29 %)
     

Des hôpitaux menacés de fermeture le 3 avril, voici lesquels

PIXABAY

Dans un peu moins de deux semaines, pas moins de 69 hôpitaux pourraient être concernés par ces fermetures, le ministère de la Santé souhaitant lutter contre l'intérim médical.

C'est un fléau contre lequel le ministère de la Santé veut lutter : l'intérim médical, ces médecins, infirmiers, etc., qui remplacent leurs collègues dans les hôpitaux et gagnent parfois jusqu'à trois fois plus que les titulaires. Selon les informations du Point, qui s'appuie sur une étude menée par le Syndicat national des médecins remplaçants hospitaliers (SNMRH), 69 hôpitaux pourraient être concernés par des fermetures partielles dès le 3 avril, ce qui toucherait 107 services hospitaliers. Pourquoi cela ? Parce que le ministre de la Santé, François Braun, veut plafonner les rémunérations des intérimaires, que ce soit les urgentistes, les anesthésistes ou les psychiatres.

Ceux-ci s'opposent notamment au plafonnement fixé à 1.170 € brut pour 24h de garde. En se basant sur les heures de travail et les plannings de ses adhérents, le SNMRH a établi ces résultats pour le mois prochain. Seraient ainsi touchés les hôpitaux et Ehpad de Saint-Quentin, Amiens, Bar-sur-Aube, Bélizal et Argoat, Bergerac, Blois, Bourg-Saint-Maurice, Bourges, Cavaillon, Cherbourg, Mende, Millau, Montbrison, Montluçon, Morlaix, Moulins-Yzeure, Nemours, Neufchâteau, Nevers, Vire, Orange, Pont-Audemer, Pontivy, Pontorson, Rodez, Rouen, Les Sables-d'Olonne, Saint-Omer, Allonnes, Seclin.

Mais aussi le CH Sud de Seine-et-Marne, l'hôpital Forcilles, celui de Sisteron, Saint-Étienne, Thionville, Vauclaire, Vernon, Villefranche, Vitré, Le Havre, Lens, Libourne, Lillebonne, Luçon, Manosque, Marseille, le CHU de Martinique, (...)

PUBLICITÉ

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - "Je voudrais savoir de quoi il est mort" : le témoignage bouleversant d'une femme dont le mari est décédé aux urgences

Covid-19 : et si un autre animal était à l'origine de la pandémie ?
Licenciement de salariés grévistes : une note du ministère du Travail fait bondir la CGT
Le chef de l'Otan estime que les États membres doivent augmenter leur budget militaire
Le Conseil constitutionnel contacté par les syndicats
Grève : le trafic aérien sera encore très perturbé jusqu'à mercredi