La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1413
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    37 066,39
    -1 214,81 (-3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,71
    -10,02 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Hôpital public : parmi les manifestants, des patients venus défendre leurs soignants

·2 min de lecture

Alors que la France traverse la cinquième vague, des rassemblements avaient lieu partout en France pour la défense de l'hôpital public, notamment pour réclamer l'arrêt des fermetures de lits dans les hôpitaux et de meilleures conditions de travail pour les soignants. À Paris, beaucoup d'usagers de la santé se sont mobilisés.

"Des lits et des postes pour l’hôpital public !" ont scandé des milliers de manifestants samedi dans toute la France, venus défendre le système de santé français. En tête de cortège, sans blouse ni bannière, les usagers de l'hôpital de Mayenne. Ils ont appelé au rassemblement, car faute de personnels soignants, ils voient leurs services de santé fermer peu à peu, les obligeant ainsi à se reporter à l'hôpital de Laval, plus au sud. "J'ai été hospitalisée deux nuits de suite pour des urgences, j'ai pris ma voiture et cinq minutes après, j'y étais. S'il faut qu'on fasse 50 kilomètres pour aller se faire soigner, il y aura des gens qui feront plus de 100 km", témoigne une manifestante.

Les soignants soutenus par leurs patients

"De toute façon, Laval n'est pas capable de répondre au département entier", assure un contestataire. "On met des vies en péril", lance un autre manifestant. 

Alain Rondeau est maire du village de Jublains, il a fait 3h30 de route jusqu'à Paris pour ruminer son inquiétude. "Quand vous avez une personne qui fait un AVC, c’est 20 minutes pour intervenir. Plus on va fermer les urgences, plus il faudra aller loin, plus on met les gens en danger", gronde-t-il.

>> À LIRE AUSSI - Avenir de l'hôpital public : des soignants de toute la France mobilisés à Paris

Partie du Pays de Gex, à la frontière suisse, Liliane est venue crier ici son sentiment d’abandon : "C'est une immense colère et une peur aussi d’être confrontée à une maladie et à un besoin urgent qui...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Hôpital: des milliers de manifestants à Paris pour réclamer "des lits, des postes"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles