La bourse ferme dans 1 h 15 min
  • CAC 40

    6 510,05
    -47,35 (-0,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 737,40
    -39,98 (-1,06 %)
     
  • Dow Jones

    33 721,44
    -277,60 (-0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,0050
    -0,0042 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    1 765,30
    -5,90 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    21 332,32
    -2 186,21 (-9,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    508,07
    -33,53 (-6,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,46
    -0,04 (-0,04 %)
     
  • DAX

    13 573,52
    -123,89 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    7 555,21
    +13,36 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    12 737,53
    -227,82 (-1,76 %)
     
  • S&P 500

    4 234,57
    -49,17 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1824
    -0,0109 (-0,92 %)
     

Hôpital : qui appeler avant d’aller aux urgences ?

La saison estivale va-t-elle marquer le pas vers un nouveau fonctionnement des urgences ? Ce vendredi 1er juillet, en visite au Centre hospitalier René-Dubos de Pontoise et au Samu Centre 15, la Première ministre Elisabeth Borne a validé les propositions de la mission flash conduite par François Braun. Le président de Samu-Urgences de France et référent santé du programme présidentiel d’Emmanuel Macron suggère en effet d’en finir avec l’accès libre aux urgences. Il préconise une régulation médicale en amont, afin de mieux orienter les patients selon leur cas.

Le rapport, que Capital s’est procuré, liste 41 recommandations. L’une d’entre elles vise à informer les Français sur le bon usage des urgences. “Le médecin ne répond pas ? Hop, vous allez aux urgences. Non, ce n’est pas la bonne démarche.”, tonnait François Braun, dans une interview accordée à Capital samedi 25 juin, quelques jours avant de remettre ses conclusions au gouvernement. Une entaille au doigt ? Pas besoin de foncer aux urgences hospitalières. Le premier réflexe à avoir, selon l’urgentiste, est d’appeler son médecin traitant. S’il n’est pas joignable ou que vous n’en avez pas - 6,3 millions de Français sont dépourvus de médecin traitant - tournez-vous vers la régulation médicale. Et notamment le service d’accès aux soins (SAS).

Là où les Samu sont consacrés aux urgences vitales, les SAS sont des structures dédiées à la prise en charge de soins non vitaux lorsque votre médecin est indisponible. Comment joindre le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cet hôpital offre une petite fortune pour trouver un pédiatre
Urgences : voici les pistes retenues par le gouvernement pour limiter la casse cet été
CARTE. Covid-19 : la septième vague s’intensifie et atteint de nouveau l’hôpital
Expulsé, il refuse de monter dans l'avion : les policiers font un aller-retour pour rien
Hôpital : vers des fermetures partielles des urgences cet été ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles