Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0879
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +2,40 (+0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 997,80
    -626,68 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,21
    -21,63 (-1,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    -0,06 (-0,07 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,38 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,92 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,11 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2693
    +0,0022 (+0,17 %)
     

Hôpital : 163 services d’urgence ont fermé « au moins ponctuellement » cet été

NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Le résultat d’une enquête portant sur le fonctionnement des services d’urgences cet été a été publié, ce mercredi 6 septembre, par Samu-Urgences de France. Selon le syndicat, la situation des services d’urgence et des SMUR a « continué de se dégrader inexorablement » au cours de l’été 2023 pour atteindre une tension « sans précédent ».

Si « plus de la moitié » des 680 structures d’urgence en France ont été recensées dans ce bilan, 163 services d’urgence ont indiqué avoir fermé au moins une fois au cours des deux mois d’été, tandis que 166 SMUR ont fermé au moins une unité sur la période.

À lire aussi Urgences : le ministre de la Santé François Braun se dit « serein » avant l'été

Aussi, 157 services d’urgence ont dit avoir fermé au moins une ligne médicale, en lien avec les fortes tensions sur la disponibilité des médecins urgentistes, notamment depuis avril 2023 et l'entrée en vigueur de la loi Rist sur l'intérim médical.

Le ministre relativise les chiffres

Dans un communiqué accompagnant l’enquête, Samu-Urgences de France a indiqué que « le système donne lillusion d'avoir tenu (...) Mais les conditions daccueil et de soins sont profondément altérées. Les conditions de travail sont devenues insupportables et inhumaines pour nos professionnels épuisés. La sécurité sanitaire nest parfois plus assurée, y compris pour lurgence vitale ».

À lire aussi Pourquoi les centres de santé privés consacrés aux petites urgences inquiètent

Sur France 2, mardi mati...


Lire la suite sur LeJDD