Marchés français ouverture 6 h 17 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 383,17
    +86,31 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,1932
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 695,25
    +25,50 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    15 756,76
    -55,81 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    369,80
    -0,71 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Héritage : comment partager la succession sans se déchirer

Michèle MEINAC
·1 min de lecture

Régler une succession, ce n’est pas toujours une mince affaire. Au-delà du respect nécessaire entre les héritiers, il y a des règles à respecter.

D'abord patienter

La succession s’ouvre au décès d’une personne. La transmission de ses biens est immédiate et automatique au bénéfice de ses héritiers légaux, prévoit l'article 724 du code civil. En langage juridique, on dit que les héritiers ont la saisine de la succession. Mais à ce stade, ils ne peuvent personnellement pas s’attribuer les biens successoraux. Tant que le partage n’a pas été effectué, les héritiers restent en indivision. Si par exemple, un parent décède sans laisser de conjoint, mais uniquement quatre enfants, chacun dispose de 25% du patrimoine successoral, mais aucun n’est pas propriétaire de tel ou tel bien précis.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Télétravail : ce que votre employeur doit prendre en charge
- Frais de succession : ces banques où mourir coûte très cher
- Immobilier : ces SCPI les plus menacées par le reconfinement