Marchés français ouverture 1 h 33 min

Héritage de Johnny : Sylvie Vartan entre à son tour dans la danse

Sylvie Vartan, ex-épouse du rocker français Johnny Hallyday et mère de leur fils David, a déclaré dimanche dans une série d'interviews qu'elle ne pensait pas la star décédée capable d'avoir pu "renier son sang" et déshérité "de son plein gré" ses deux premiers enfants.

L'affaire autour l'héritage de Johnny se complique un peu plus. Son ex-épouse Sylvie Vartan, le meilleur ami Eddy Mitchell, la grande-mère "Mamie rock" sont à leur tour entrés vendredi dans la bataille qui expose au grand jour les divisions du clan deux mois après la mort du chanteur.

Après une semaine de déclarations cinglantes par avocats interposés, la saga familiale vire à l'imbroglio juridique. Les deux aînés du rocker, David et Laura, issus d'unions précédentes, dénoncent le testament de leur père rédigé aux Etats-Unis au seul bénéfice de sa veuve, quand le camp adverse leur oppose des donations dont ils auraient déjà bénéficié.

"La vérité des montages juridiques et la vérité des chiffres seront bientôt établies par la justice", a affirmé Laura Smet, 34 ans, dans un communiqué transmis vendredi à l'AFP par ses avocats. Dans ce texte, la comédienne "confirme que son père lui avait permis d'acquérir par deux donations un appartement de 106,78 mètres carrés, situé rue Bonaparte à Paris, et qu'il lui versait mensuellement de l'argent pour le remboursement du crédit immobilier."

>> En vidéo - L'influence du clan Boudou sur Johnny Hallyday

Selon des documents notariés produits par la radio RTL, le chanteur, décédé en décembre d'un cancer à 74 ans, a fait bénéficier Laura et David de donations dans (...) Cliquez ici pour voir la suite