La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 687,05
    -94,43 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0550
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 810,50
    +9,00 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    16 271,15
    -204,50 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,66
    -2,58 (-0,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,63
    +0,17 (+0,24 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    -0,01 (-0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 959,55
    -3,96 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2275
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Hérault : une nonagénaire coincée chez elle depuis un mois et demi à cause d'une panne d'ascenseur

Pixabay

Une résidence sortie de terre l'année dernière, et un ascenseur pourtant déjà en panne. C'est la situation à laquelle est confrontée Yvette, une retraitée de 94 ans résidant à Mudaison dans l'Hérault, raconte France Bleu. Loin d'être anecdotique pour cette nonagénaire privée d'ascenseur depuis la mi-juillet, soit plus d'un mois. Le problème, c'est que depuis cette date, elle est clouée chez elle, car elle ne peut pas descendre les deux étages de son immeuble. Yvette ne peut donc même pas aller chercher son courrier au rez-de-chaussée. Pour cela, elle doit compter sur ses deux filles, une résidant dans la même ville, l'autre à Nîmes (Gard) à 35 kilomètres.

"J'attends que quelqu'un vienne le réparer. Quand il le sera, je pourrai descendre pour chercher mon courrier, au moins. Là, j'attends que ma fille me le porte", concède-t-elle, désabusée. D'autant plus déprimant comme situation que la nonagénaire avait l'habitude de sortir tous les jours au moins un quart d'heure pour "voir les boulistes" par exemple. Une situation qui met aussi hors d'elle, sa petite-fille Caroline : "Elle peut sortir, prendre du plaisir à marcher, discuter avec les personnes, regarder les enfants à la sortie de l'école et aujourd'hui, on l'empêche de le faire", regrette-t-elle au micro de France Bleu.

"Ce dont j'ai peur, c'est que […] on sait très bien que tout peut basculer du jour au lendemain, et moi, ce que je ne veux pas, c'est qu’elle passe sa fin de vie et ses derniers jours se finissent enfermée chez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Se dirige-t-on vers une nouvelle guerre menée avec des technologies autoritaires ?
La France va emprunter un montant record à un taux très élevé en 2023
Des escrocs utilisent une drôle de méthode pour attaquer un distributeur de billets
Dans ce pays, les femmes devront travailler un an de plus avant la retraite
Italie : victoire historique aux législatives pour la coalition de droite et d'extrême-droite