La bourse ferme dans 8 h 22 min
  • CAC 40

    7 013,14
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 119,42
    +54,43 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    32 244,58
    +382,60 (+1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0732
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 974,60
    -8,20 (-0,41 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 718,82
    -698,16 (-2,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    598,67
    -1,00 (-0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,77
    -0,87 (-1,29 %)
     
  • DAX

    14 933,38
    +165,18 (+1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 403,85
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 675,54
    +45,02 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    3 951,57
    +34,93 (+0,89 %)
     
  • Nikkei 225

    26 945,67
    -388,12 (-1,42 %)
     
  • HANG SENG

    19 293,38
    +292,67 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2250
    -0,0023 (-0,18 %)
     

Hérault : La maternité de Ganges devrait rouvrir en 2025

Maxime Le Pihif - Sipa

Santé - D’un montant de 33 millions d’euros et financée au tiers par l’Etat, la future polyclinique de Ganges devrait accueillir en son sein une maternité, plus de deux ans après la fermeture de la précédente structure

L’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie et le groupe Cap Santé ont confirmé, mardi, la création d’une nouvelle maternité à Ganges. Sur ce territoire rural au pied des Cévennes, la précédente maternité a fermé ses portes (son activité est officiellement suspendue) le 17 décembre 2022. Au cours des deux prochaines années, les mamans devront accoucher à une heure de route minimum de leur domicile, à Montpellier ou Nîmes. Voire beaucoup plus pour les accouchements se déroulant aux horaires de bureau quand les entrées de la ville sont congestionnées. Ou pour les familles habitants en dehors de Ganges.

La nouvelle maternité doit voir le jour en 2025, au sein d’une polyclinique flambant neuve de 14,000 m2. L’établissement comportera pôle de consultation, maternité, imagerie, biologie et dialyse. Il n’a pas été question en revanche des urgences qui sont assurées dans l’actuelle clinique Saint-Louis. Le projet doit coûter 35 millions d’euros. L’Etat s’est engagé à en financer près d’un tiers (11 millions d’euros), ce qui était le prérequis pour le feu vert à ces travaux. Mais en contrepartie, il aurait imposé la présence d’une maternité dans l’établissement.

Difficulté de recruter des gynécologues obstétriciens

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Gard : One Voice porte plainte après la mort d’un grand canidé piégé dans un collet
Hérault : Une femme chute de plusieurs mètres sur un parcours d’accrobranche
Pyrénées-Orientales : Disparu depuis plusieurs jours, le cycliste a été retrouvé mort