La bourse ferme dans 47 min
  • CAC 40

    6 033,00
    -40,35 (-0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 526,20
    -6,97 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    31 485,97
    -14,71 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0580
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 827,20
    -3,10 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 570,59
    -838,24 (-4,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,61
    -11,19 (-2,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,42
    +0,80 (+0,74 %)
     
  • DAX

    13 146,81
    +28,68 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 237,78
    +28,97 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    11 552,40
    -55,22 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 905,90
    -5,84 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2288
    +0,0018 (+0,15 %)
     

Hérault : l'escroc proposait le litre d'essence à un euro via Snapchat

L'homme, en semi-liberté, donnait rendez-vous devant une station-essence et utilisait la carte carburant d'une entreprise.

Tous les moyens sont bons pour s'enrichir sur le dos des Français. Alors que les prix à la pompe sont toujours à des niveaux records, l'essence étant toujours en hausse, des petits malins mettent en place des escroqueries dans lesquelles les plus crédules s'engouffrent. La dernière en date a été repérée à Montpellier dans l'Hérault, explique Midi Libre. Un trentenaire, déjà connu des services de police, est accusé d'avoir mis en place un trafic de pleins d'essence à moindre coût.

Grâce à son compte Snapchat, il proposait à ses contacts de faire le plein d'essence à un euro le litre, soit pratiquement moitié moins que le prix affiché en station. Ces pleins devaient se faire dans une station Esso de la ville. Son stratagème était bien rodé, raconte Midi Libre, puisqu'il donnait rendez-vous devant la station pour ne pas éveiller les soupçons. Il fallait, en outre, que les plaques d'immatriculation ne soient pas reconnaissables. Ensuite, à l'aide d'une carte Esso, il réalisait le plein.

Mais jeudi 26 mai, un appel anonyme a permis aux policiers d'interpeller le trentenaire. Selon les informations de nos confrères, ils vont retrouver sur lui de l'argent en liquide (220 euros), deux téléphones portables, quatre cartes bancaires ainsi qu'une carte PCS. Ils vont mettre aussi la main sur un chèque volé de 2.950 euros appartenant à une femme, et évidemment sur la fameuse carte Esso. Celle-ci était la propriété d'une entreprise du Loiret. Mais ce n'est pas tout ! Comme l'homme était en régime (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Dépenser moins au quotidien - “Sur 4 ans, la voiture électrique, c'est une économie de 1750€ par rapport à un véhicule à essence”

Tesla : les employés de l'usine de Shanghai confinés dans un camp militaire
Ses feux arrière sont encore sous garantie, le constructeur refuse de payer la facture
Moteurs défectueux : un millier de plaignants lancent un ultimatum à Renault
Dieselgate : Volkswagen va payer un montant colossal à des automobilistes
E85 : voici les modèles qui ont été le plus convertis au bioéthanol depuis le début de l'année

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles