La bourse ferme dans 1 h 12 min
  • CAC 40

    7 094,32
    -2,89 (-0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 160,26
    -17,75 (-0,42 %)
     
  • Dow Jones

    34 027,63
    +49,55 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 942,00
    -3,60 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    21 345,70
    -407,17 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,13
    -11,74 (-2,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,03
    -0,65 (-0,82 %)
     
  • DAX

    15 145,19
    -4,84 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 780,56
    +15,41 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 509,31
    -112,40 (-0,97 %)
     
  • S&P 500

    4 054,01
    -16,55 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2376
    -0,0019 (-0,15 %)
     

Hérault : Dans un département en proie à la sécheresse, un projet de golf ne fait pas l’unanimité

RESSOURCES - Les opposants pointent les besoins énormes en eau de ce futur complexe

Le projet de golf de Montagnac (Hérault) est-il en train de prendre l’eau ? Dans cette commune de 4.300 habitants, la construction d’un terrain de 18 trous, dans un domaine haut de gamme, est loin de faire l’unanimité. Ce sont les besoins en eau du site, dans un département régulièrement touché par d’inquiétants épisodes de sécheresse, qui font bondir ses opposants. Si la construction du golf et du complexe hôtelier attenant a été validée par les services de l’Etat il y a une dizaine d’années, elle n’a plus lieu d’être, selon eux, aujourd’hui, alors que les alertes sur les ressources en eau se multiplient.

Parmi les élus du coin les plus remontés, Eric Poujade (Génération Ecologie). Ce conseiller municipal du Vigan (Hérault), qui siège à la Commission locale de l’eau (CLE) du fleuve Hérault, dénonce un projet complètement déconnecté de la réalité. « C’est un projet, écologiquement, qui est insoutenable, notamment après ce qu’il s’est passé chez nous, dans les Cévennes », confie-t-il à 20 Minutes. L’été dernier, en pleine sécheresse, les producteurs d’oignons doux avaient, notamment, crié leur désespoir. Ils n’avaient, à l’époque, plus le droit d’irriguer leurs cultures, en raison de la pénurie d’eau.

« Qu’est-ce qu’on va leur dire, à ces agriculteurs ? »

« L’enjeu, c’était de sauver ces gens, qui(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Hérault : Criblé de plombs, un aigle de Bonelli relâché après avoir été soigné
Hérault : Les huîtres de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées (mais pas les moules)
Hérault : Un loup tué dans une collision avec un véhicule près de Montpellier
Montpellier : Le Parti animaliste veut interdire les sévices infligés aux taureaux dans la bouvine
Hérault : Les conchyliculteurs de Thau portent plainte contre l’agglomération de Sète