La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 265,93
    -116,20 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    13 292,77
    -137,21 (-1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,83
    -259,67 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2165
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 194,09
    +166,52 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    34 813,64
    -3 923,19 (-10,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 165,12
    -32,79 (-2,74 %)
     
  • S&P 500

    4 149,56
    -24,29 (-0,58 %)
     

Les hémorroïdes en 5 questions

·1 min de lecture

Les hémorroïdes concernent aussi bien les hommes que les femmes. Selon l’Assurance maladie, cette maladie frappe plutôt les tranches d’âge comprises entre 40 et 65 ans. Si elles provoquent douleurs et inquiétudes, elles sont le plus souvent sans gravité.

Comment être sûr qu’il s’agit d’hémorroïdes ?

On ne peut jamais en être sûr. Dans le cas de douleurs au niveau de l’anus, d’apparition d’une boule ou de saignements, il s’agit assez probablement d’hémorroïdes. Mais il est difficile de s’examiner soit même, et d’ailleurs en se basant sur les symptômes on se trompe dans 30% des cas. Parfois, il s’agit en fait d’une fissure anale, d’un abcès ou d’une maladie inflammatoire.

Si les personnes jeunes courent peu de risque d’erreur, à partir de 50 ans environ, la prudence reste de mise. En effet le problème est de passer à côté d’un cancer. Il faut donc se méfier. En particulier si les manifestations sont récentes ou inhabituelles. Avoir eu des crises identiques au préalable peut effectivement être un indice rassurant, mais cela ne veut pas dire que l’hypothèse d’un cancer est exclue. "Certains patients arrivent en disant qu’ils n’ont pas de cancer car il n’y en a pas dans leur famille. Or ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’antécédents familiaux que la probabilité est à écarter» explique le Dr Godeberge, gastro-entérologue à Paris. Il faut être très prudent sur les auto-diagnostics, et consulter (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Tous Anti-Covid-Carnet : on pourra bientôt y stocker un résultat de test ou une preuve vaccinale
A quoi vont servir les chimères homme-singe créés pour la première fois ?
Dans les centres de vaccination Covid-19, le tarif des médecins désormais plafonné
Thomas Pesquet prépare aussi la médecine de demain
Variant brésilien P1 : ce que l'on sait