La bourse est fermée

Hélène Huby, la tête chercheuse du futur SpaceX

Pour lancer le fonds de capital-risque Global Space Ventures, dédié aux start-up du spatial, la Française Hélène Huby, ancienne d’Airbus, s’est entourée d’une impressionnante équipe de pontes du secteur.

Une équipe de rêve. Pour lancer le fonds de capital-risque Global Space Ventures, dédié aux start-up du spatial, la Française Hélène Huby, ancienne d’Airbus, s’est entourée d’une impressionnante équipe de pontes du secteur. Outre l’ex-patron de l’Agence spatiale européenne (ESA) Jean-Jacques Dordain et Laetitia Garriott de Cayeux, entrepreneure du spatial passée par Goldman Sachs, deux anciens de SpaceX figurent parmi les fondateurs : Bulent Altan, ancien patron de l’avionique du groupe d’Elon Musk, et David Giger, directeur du programme de capsules Dragon.

Fort de ce casting de luxe, le fonds espère lever 250 millions de dollars, dont une centaine à court terme, pour financer 10 à 15 start-up. « Le secteur spatial est à un tournant : c’est dans les cinq prochaines années que vont émerger les géants de demain, explique Hélène Huby, 40 ans, passée par Bayard Presse et Fabernovel. Nous voulons à la fois leur apporter les moyens financiers de leur développement, mais aussi notre réseau et notre expertise technique. » Global Space Ventures vise notamment des start-up dans l’imagerie, la gestion des débris spatiaux, l’Internet des objets et les constellations de satellites.

Hélène Huby est loin d’être une novice du secteur. Anci[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi