Publicité
Marchés français ouverture 4 h 55 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 671,83
    -275,10 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,0865
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    19 230,35
    +9,73 (+0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 604,18
    -820,34 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 524,60
    +36,06 (+2,42 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Guy Camberabero, légende du rugby français, est mort

Guy Camberabero, légende du rugby français, est mort

Le rugby français pleure l’une de ses légendes. Guy Camberabero, ancien ouvreur du XV de France, s’est éteint jeudi à l’âge de 87 ans à l’hôpital de Valence, des suites de complications cardiaques liées au Covid-19, selon L’Equipe. La triste nouvelle avait été annoncée par La Voulte Sportif (Ardèche), son club (qui a depuis fusionné avec Valence en 2010) avec qui il a été champion de France en 1970.

Une charnière avec son frère Lilian

"Triste nouvelle, nous venons d'apprendre le décès de Guy Camberabero", indique un message sur Facebook. "L'inauguration de la tribune prévue demain se transformera en hommage à ces deux frères qui ont tant marqué le rugby Voultain et national. Un livre d'or sera à la disposition de tous pendant la collation qui nous réunira tout de même."

Guy Camberabero a porté le maillot du XV de France à 14 reprises (entre 1961 et 1968) et formait la charnière des Bleus avec son frère Lilian, décédé en 2015. Le duo a participé à offrir le premier Grand Chelem français dans le tournoi des V Nations en 1968 un an après avoir déjà remporté le tournoi (1967).

PUBLICITÉ

Il a aussi écrit la plus belle page de l’histoire de La Voulte, également avec son frère, en offrant le premier et seul titre de champion de France de l’histoire du club en 1970 après une victoire en finale face à Montferrand (3-0). L’ouvreur de poche (1,69m) brillait par la précision de ses drops, sa spécialité.

Il était le père Gilles et Didier, également joueurs professionnels à la mêlée et à l'ouverture passés par La Voulte, Béziers et Grenoble entre 1981 et 1993. Si Gilles n’a jamais joué en équipe de France, Didier y a évolué pendant onze ans (36 sélections entre 1982 et 1993) en participant aux deux premières Coupes du monde de l’histoire (1987 et 1991).

Article original publié sur RMC Sport