La bourse ferme dans 1 h 35 min
  • CAC 40

    5 571,22
    -0,07 (-0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 517,58
    +5,68 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,50
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1903
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 813,00
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    14 175,64
    -911,93 (-6,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    329,74
    -40,77 (-11,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,24
    -0,47 (-1,03 %)
     
  • DAX

    13 306,56
    +16,76 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    6 372,02
    -19,07 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3328
    -0,0055 (-0,41 %)
     

Guinée : vives tensions et accusations de fraude dans les deux camps

·2 min de lecture

Jeudi, Conakry a de nouveau été le théâtre jeudi de tirs et de heurts entre partisans du candidat Cellou Dalein Diallo et les forces guinéennes, quatre jours après une présidentielle dont les résultats officiels se font attendre.

La Guinée au bord du gouffre. Les tensions restent vives ce jeudi, surtout à Conakry, la capitale, où des violences ont fait une dizaine de morts selon les autorités, le double selon l'opposition depuis lundi. Le résultat officiel de la présidentielle se fait toujours attendre et chaque camp accuse l'autre de fraude électorale. Lundi, le candidat Cellou Dalein Diallo a proclamé sa victoire malgré la publication par les autorités de résultats partiels très favorables au président sortant, Alpha Condé, qui, à 82 ans passés, viseun troisième mandat consécutif. Le camp de M. Diallo accuse depuis longtemps celui de M. Condé de se livrer à une "fraude à grande échelle" pour conserver le pouvoir à tout prix, même si, pour les chefs des missions d'observation de l'Union africaine et de la Cédéao, l'élection présidentielle de dimanche s'est déroulée de manière régulière.

La commission électorale, quant à elle, a rendu publics depuis mardi soir les résultats de 20 des 38 circonscriptions que compte le pays, représentant 2,28 millions d'électeurs potentiels sur un total de 5,41 millions d'inscrits.Ces résultats ne permettent pas de se prononcer sur l'issue du vote. Mais, avec plus de 59% des scrutins exprimés, ils accordent une très large avance à M. Condé sur M. Diallo, qui ne recueille qu'un peu plus de 31%, selon un calcul provisoire de l'AFP. M. Diallo revendique pourtant 53% des voix. Il a dénoncé dans un communiqué des "falsifications massives", des disparitions "inexplicables de procès-verbaux", ou encore des manipulations de taux de participation. Manipule-t-il lui aussi les chiffres ? Dans le document fourni par l'Union des Forces Démocratiques de Guinée pour justifier la victoire de son poulain Cellou Dalein Diallo,(...)


Lire la suite sur Paris Match