La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 559,20
    -2 018,17 (-5,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Guillotines factices menaçant des élus pro-pass sanitaire : "On a franchi un cap démesuré"

·1 min de lecture

Nouveau samedi de mobilisation des manifestants anti pass sanitaire... Ces derniers temps, les menaces se sont multipliées auprès des élus qui ont annoncé leur soutien à la politique sanitaire d'Emmanuel Macron. Des menaces de mort envoyées par lettre ou par e-mail, mais aussi via des mises en scène macabres. Des guillotines factices recouvertes de noms d'élus ont été installées dans plusieurs communes par des militants radicaux opposés au pass sanitaire. C'est le cas à Hagetmau, petite commune des Landes. Sa maire, Pascale Requenna, a été directement visée par ces menaces.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Un retour à "des périodes sombres de notre histoire"

"Je trouve ça extrêmement violent pour moi... d'une violence inouïe, et le message, c'est la décapitation", réagit l'édile au micro d'Europe 1. "Ça veut dire que quand on n'est pas d'accord, on décapite." Deux autres communes des Landes, Samadet et Geaunes, ont eu affaire à des agissements similaires. À la suite de la plainte des deux maires, une enquête a été ouverte pour "menaces de mort sur personnes dépositaires de l'autorité publique", a indiqué à l'AFP le procureur de Mont-de-Marsan, Olivier Janson.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles