La bourse ferme dans 1 h 31 min
  • CAC 40

    5 792,50
    +9,09 (+0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 359,56
    +10,96 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    29 528,80
    -61,61 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    0,9678
    -0,0010 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 652,70
    -2,90 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    19 835,93
    +121,87 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,72
    +6,62 (+1,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,51
    +0,77 (+0,98 %)
     
  • DAX

    12 317,40
    +33,21 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 982,12
    -36,48 (-0,52 %)
     
  • Nasdaq

    10 974,64
    +106,71 (+0,98 %)
     
  • S&P 500

    3 699,57
    +6,34 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0854
    -0,0002 (-0,02 %)
     

Guillaume Poitrinal: pour une écologie de l'action, plus d'énergie pour moins de carbone

B. Delessard/ Challenges

Ex-patron d'Unibail-Rodamco, cofondateur du promoteur WO2-Woodeum, Guillaume Poitrinal défend une transition écologique reposant sur la technologie et la croissance. Extraits (p. 145 à 148).

[Notre avis] Les plus radicaux partisans de la frugalité et de la réduction du PIB pourraient s'étouffer: comment un ex-patron du CAC 40 (d' de 2007 à 2013), ancien bétonneur de centres commerciaux, limite boomer de surcroît, ose-t-il donner son avis sur l'écologie? Et pourtant, s'appuyant sur son expérience d'entrepreneur reconverti dans la , Guillaume Poitrinal pourfend la décroissance, synonyme de renoncement collectif, pire ennemie de l' et complice de l'accroissement de la pauvreté et de l'insécurité selon lui. Partisan du nucléaire, il défend un éco-modernisme basé sur une révolution de la décarbonation de la production, qui pourra conduire consommateurs et entreprises, via une information scientifique dépourvue de "commentaires de comptoir" et la mise en œuvre de politiques publiques de long terme, à un monde plus respectueux de la planète et de ses habitants.

Extrait

(En avril 2015 est publié sur Internet un "". Ses dix-huit auteurs sont des universitaires, professeurs, chercheurs, scientifiques, économistes, philosophes, écrivains, journalistes et militants. Ces "éco-pragmatiques" font un éloge du productivisme moderne et s'opposent catégoriquement à la décroissance.)

Le retour à la vie frugale de nos ancêtres paysans qu'affectionnent les "décroissantistes" ne convainc pas les éco-modernistes. Remonter le temps pour utiliser les d'avant la révolution industrielle ne permettrait pas aux hommes de devenir auto-suffisants dans la campagne paisible de leur choix, et condamnerait l'humanité à vivre dans la pauvreté, les inégalités, l'intolérance et les conflits. Les technologies utilisées autrefois assuraient des niveaux de vie très inférieurs, tout en ayant souvent un impact sur l'environnement, par individu, beaucoup plus élevé. Un tel scénario ne pourrait qu'aboutir à "un désastre écologique et humain total". On le sait en étudiant l'histoire; ce sont les innovations qui ont permis aux hommes de s'affranchir d'une vie de labeur et de pauvreté, de choisir lib[...]

Lire la suite sur challenges.fr