Publicité
Marchés français ouverture 2 h 55 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 420,28
    +317,84 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0728
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    17 891,67
    -44,45 (-0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 078,27
    -669,76 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,85
    -25,31 (-1,82 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Guillaume Kasbarian, nouveau ministre du Logement : l’exigence de réussir

Jean-Paul Comparin/Adobe Stock

Le moment avait finalement été voulu par le gouvernement fermé à la presse, et bien sûr aux forces vives : la passation de pouvoir de la deuxième partie du remaniement entre les ministres et secrétaires d’État concernés, qui a eu lieu vendredi dans les différents ministères, n’a réuni que les membres des cabinets et les représentants des administrations centrales dépendant des différents ministères. S’agissant du grand ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, piloté par Christophe Béchu, nommé par les initiés le Pôle Rocquelaure, du nom de l’hôtel particulier qui l’abrite, il a eu lieu vendredi à midi. En particulier, s’y sont succédé les deux ministres délégués au logement, Patrice Vergriete et Guillaume Kasbarian. Le premier hérite des transports et n’aura été titulaire du logement que moins de six mois. Le second, sans être un spécialiste du logement, a fait parler de lui il y a quelques mois pour avoir déposé une proposition de loi renforçant la lutte contre le squat et les procédures de recouvrement des loyers impayés. Les deux discours ont été plus que convenus : ils en disaient long sur l’état d’esprit des deux hommes.

Patrice Vergriete a dit avoir travaillé de façon pragmatique, sans souci de laisser son nom à un texte, et plaisantant sur sa façon d’avoir marqué son ministère : « si mon nom devait rester attaché à celui du logement, ce serait sans doute pour avoir eu le ministère le plus court. » Un secrétaire d’État astucieux derrière lui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des travaux de rénovation financés à 90 % grâce à «Ma Prime Logement Décent»
Passoires thermiques : l'exécutif annonce la sortie de 140 000 logements de la catégorie G du DPE
Immobilier : trois ans de gagnés pour 11% des logements classés G
Ce constructeur immobilier fait faillite et laisse une centaine de maisons à l’abandon
Guillaume Kasbarian ministre du Logement, mauvaise nouvelle pour les locataires ?