La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 857,47
    -120,61 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    11 447,39
    -174,32 (-1,50 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 321,60
    -566,40 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,19
    -13,68 (-2,54 %)
     
  • S&P 500

    4 032,64
    -37,92 (-0,93 %)
     

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine menace l'Occident de "réduire la production" de pétrole russe

TASS News Agency / Wikimedia Commons

"On réfléchira à une éventuelle réduction de la production (de pétrole russe) si nécessaire", a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Bichkek, en marge d'un sommet régional, ce vendredi 9 décembre. Le mécanisme voulu depuis plusieurs mois par l'Occident et mis en place en début de semaine par l'Occident est "une décision stupide", a-t-il jugé. "Le plafond proposé (à 60 dollars) correspond aux prix auxquels nous vendons aujourd'hui. En ce sens, cela ne nous affecte en rien", a-t-il relevé face aux journalistes. Le cours du baril de pétrole russe (brut de l'Oural) évolue en effet autour de 65 dollars, soit à peine plus que le plafond européen, impliquant un impact limité à court terme.

Pour les pays importateurs de pétrole russe, "suivre cette solution nocive 'non-marchande' serait stupide pour tout le monde", a encore jugé vendredi le président russe face à la presse. Un tel mécanisme "concerne tout le monde", a dit M. Poutine, "puisque si quelqu'un convient une fois que le consommateur déterminera le prix, cela conduira à l'effondrement de l'industrie (pétrolière), car le consommateur insistera toujours pour que le prix soit le plus bas possible", a-t-il estimé. "Nous ne serons perdants sous aucun prétexte", a-t-il encore assuré.

Ce vendredi, les 27 pays de l'Union européenne, le G7 et l'Australie s'étaient mis d'accord sur un prix maximum de 60 dollars américains pour le pétrole brut d'origine russe transporté par voie maritime, afin de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le projet de pipeline d'hydrogène entre l'Espagne et la France officiellement lancé
Des propriétaires recherchent 5,3 millions d’euros pour transformer leur château en chambres d’hôtes
La gratuité du préservatif en pharmacie concernera aussi les mineurs
Colis : avec Noël, les retards de livraison s'accumulent dans les points relais
Comment la CAF note ses allocataires avec des algorithmes