La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 889,42
    +249,54 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Guerre en Ukraine : la Russie met en garde contre le danger "réel" d'une Troisième Guerre mondiale

·1 min de lecture

Moscou va poursuivre les négociations de paix avec Kiev, a assuré lundi 25 avril le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, tout en accusant l'Ukraine de "faire semblant" de discuter et mettant en garde contre le danger "réel" d'une Troisième Guerre mondiale. "La bonne volonté a ses limites. Et si elle n'est pas réciproque, cela ne contribue pas au processus de négociation", a déclaré M. Lavrov, cité par les agences de presse russes. "Mais nous continuons de mener des négociations avec l'équipe déléguée par (le président ukrainien Volodymyr) Zelensky), et ces contacts vont se poursuivre", a-t-il assuré.

Sergueï Lavrov a accusé le président ukrainien - un ancien comédien élu à la présidence en 2019 - de "faire semblant" de négocier. "C'est un bon acteur (...), si on regarde attentivement et on lit attentivement ce qu'il dit, vous allez y trouver un millier de contradictions", a affirmé le chef de la diplomatie russe.

Dans ce contexte de tensions sans précédent entre la Russie et les Occidentaux en raison de l'offensive russe en Ukraine, il a mis en garde contre le danger "réel" d'une troisième guerre mondiale. "Le danger est grave, il est réel, on ne peut pas le sous-estimer", a déclaré M. Lavrov, cité par l'agence Interfax.

Quant au conflit en Ukraine, il s'est dit confiant sur le fait que "tout va bien sûr finir par la signature d’un accord". "Mais les modalités de cet accord dépendront de la situation des combats sur le terrain, au moment où cet accord deviendra une réalité", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Anne Hidalgo : son fils Arthur Germain n'a pas voté pour elle à la présidentielle
Ségolène Royal ne refuserait pas le poste de Premier ministre
Santé : une nouvelle aide pour les femmes enceintes trop éloignées des maternités
Législatives : Jean-Luc Mélenchon n’est pas le chef de la gauche, selon Yannick Jadot
Les placements qui rapportent le plus selon la durée, pouvez-vous déménager loin de votre lieu de travail ? Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles