La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 153,20
    -1,34 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Guerre en Ukraine : la Russie dit s'être préparée activement dès 2021 "à la faim dans le monde"

La Russie semble avoir préparé l'invasion de l'Ukraine depuis longtemps, ce que Moscou avait pourtant démenti faire en février dernier... Kremlin vient d'affirmer que la Russie s'était préparée dès la fin 2021 à la crise alimentaire qui s'est déclenchée du fait de l'invasion de l'Ukraine cet hiver. Le conseiller au Kremlin, Maxim Orechkine a relevé lors d'un forum de la jeunesse à Moscou que "la principale cause de la faim dans le monde qui aura lieu cette année, ce sont les mesures économiques irréfléchies des Etats-Unis, de l'UE", références aux sanctions qui frappent la Russie, minant ses capacités d'exportations d'engrais et de blé.

Il a souligné, selon les agences russes, que le président Vladimir Poutine avait préparé le pays aux conséquences d'une crise alimentaire mondiale dès la fin 2021, c'est-à-dire avant l'offensive contre l'Ukraine de février 2022 que Moscou démentait préparer à l'époque, et alors que la crainte d'un conflit poussaient déjà les prix alimentaires mondiaux à la hausse. "Vladimir Vladimirovitch (Poutine) avait compris que ces questions (alimentaires) pouvaient toucher la Russie. Ainsi, on a commencé dès la fin de l'année dernière à préparer activement la Russie à la faim dans le monde", a-t-il dit.

A l'époque, la Russie était déjà confrontée à une inflation de prix alimentaires et avait introduit des restrictions ou des taxes sur les exportations de céréales, d'huiles et d'engrais. "Ca nous permet d'être sûr de nous" aujourd'hui, a dit M. Orechkine. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : la Russie affirme utiliser une nouvelle arme laser
Sommé de démissionner, Damien Abad quitte son poste de président des députés LR et se met en congé du parti
EuroMillions : le premier achat surprenant des gagnants du jackpot à 216 millions d'euros
Retraite à 60 ans, hausse du SMIC : la Nupes dévoile ses propositions économiques
Catherine Vautrin, Damien Abad, Rachel Khan… Les noms qui circulent pour le nouveau gouvernement Borne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles