Publicité
La bourse ferme dans 7 h 22 min
  • CAC 40

    7 676,94
    -47,38 (-0,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 021,39
    -21,63 (-0,43 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0902
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 412,30
    -8,40 (-0,35 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 736,52
    +2 512,06 (+4,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,97
    +40,02 (+3,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,02
    -0,19 (-0,23 %)
     
  • DAX

    18 708,19
    -39,99 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    8 212,47
    -40,44 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 003,42
    -289,96 (-1,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2984
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Guerre en Ukraine : la Roumanie dénonce des attaques « très, très près » de sa frontière, à seulement 800 mètres

Guerre en Ukraine : la Roumanie dénonce des attaques « très, très près » de sa frontière, à seulement 800 mètres (Photo prise en avril 2022 du Danube xôté Roumanie avec les montagne ukrainienne en arrière plan)
Guerre en Ukraine : la Roumanie dénonce des attaques « très, très près » de sa frontière, à seulement 800 mètres (Photo prise en avril 2022 du Danube xôté Roumanie avec les montagne ukrainienne en arrière plan)

GUERRE EN UKRAINE - Des attaques visant l’Ukraine sont survenues « très près » de la frontière avec la Roumanie, a déclaré ce mardi 5 septembre le président de ce pays membre de l’Otan, au lendemain de la chute de drones explosifs russes sur le Danube.

« Nous avons eu des attaques (...) qui ont été recensées à 800 mètres de notre frontière. Donc très, très près », a déclaré Klaus Iohannis, lors d’une conférence de presse aux côtés du Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel.

Depuis la suspension en juillet de l’accord qui permettait à l’Ukraine d’exporter ses céréales via la mer Noire, la Russie multiplie les bombardements dans la région du sud-ouest de l’Ukraine frontalière de la Roumanie, où se trouvent des ports et autres infrastructures capitales pour ce commerce.

Inquiets par la proximité des attaques

Lundi, l’Ukraine avait affirmé détenir des preuves selon lesquelles des drones explosifs russes étaient tombés dans la nuit de dimanche à lundi en Roumanie.

PUBLICITÉ

Bucarest avait « catégoriquement » démenti ces allégations, par la voix de son ministère de la Défense qui dit « surveiller la situation en temps réel ».

« Il n’y avait pas de débris, pas de drone ou d’autre bout d’appareil qui ont atterri en Roumanie », a insisté mardi Klaus Iohannis. « Nous avons un contrôle total de notre espace aérien. Nous avons absolument tout vérifié et je peux rassurer la population ». « Mais oui, nous sommes inquiets du fait de la très grande proximité » de ces attaques répétées, a-t-il ajouté.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : les États-Unis s’inquiètent de possibles ventes d’armes entre Kim Jong-un et Vladimir Poutine

Guerre en Ukraine : les écoliers font leur deuxième rentrée des classes depuis le début du conflit