Marchés français ouverture 8 h 22 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,17 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0524
    -0,0062 (-0,59 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 319,59
    -612,57 (-3,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -9,01 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Guerre en Ukraine : premières images de l'attaque d'un char russe par le drone suicide Switchblade

La guerre en Ukraine a démontré l’intérêt des drones, comme multiplicateurs de force. On parle beaucoup des TB3 Rayba qui se sont érigé une réputation de tueurs de chars russes, il y a aussi les drones dits suicides, que l’on appelle également munitions rodeuses. Parmi les nouveautés, l’Ukraine devrait maintenant être livré des Phoenix Ghost, des drones suicides américains spécialement adaptés pour les besoins des troupes ukrainiennes sur le terrain. Mais ces derniers disposent déjà d’autres drones similaires avec les Switchblade 300 – développés par AeroVironment pour l’armée américaine lors de ses opérations en Afghanistan. Sept cents exemplaires de cette munition volante auraient déjà été livrés en Ukraine.

Les forces armées du pays viennent d’en profiter pour montrer le fonctionnement de ce drone en publiant une vidéo virale où elle vient frapper un char T-72B3 russe. Les premières images montrant la présence du char russe proviennent d’un drone sans doute un quadrirotor de type commercial positionné de façon statique. La suite de la vidéo vient directement de l’application de contrôle du vol du Switchblade. Alors que le drone fonce sur le char, on peut alors distinguer l’équipage assis sur le blindé. La vidéo se coupe avant l’impact, aussi on ne sait pas vraiment quelles sont les conséquences de la frappe. Cette « coupure » n’est pas du fait du montage, puisque lorsqu’il s’approche de sa cible le Switchblade perd souvent sa liaison vidéo.

La vidéo capturée par le moniteur de contrôle du Switchblade 300 montre son attaque directe sur un char T-72 sur lequel l'équipage russe est assis. © Twitter, StratCom Ukraine

Une munition non conçue pour percer les blindages

À partir de ce moment, c’est un système de pilotage automatique qui prend le relais. Pour ce qui est de l’efficacité de la frappe, le T-72 a peut-être survécu, mais c’est moins certain pour l’équipage. La munition du Switchblade 300 n’est pas conçue pour pénétrer un blindage, mais comme arme...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles