Marchés français ouverture 6 h 35 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 109,85
    -66,02 (-0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0166
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 934,40
    +158,35 (+0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    543,01
    +7,78 (+1,45 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Guerre en Ukraine : le président Zelensky participera au prochain sommet de l'OTAN à Madrid

Guerre en Ukraine : le président Zelensky participera au prochain sommet de l'OTAN à Madrid

Le président ukrainien participera bien au prochain sommet de l'OTAN. Une occasion supplémentaire, pour le dirigeant de conforter le soutien des pays membres de l'Alliance dont son pays ne fait pas partie.

L'Espagne qui organise la rencontre à Madrid la semaine prochaine a annoncé que Volodymyr Zelensky interviendrait par visioconférence. "Une session spéciale sera consacrée à l'Ukraine dans le cadre des sessions de travail du sommet et le président Zelensky sera présent par vidéoconférence" a indiqué ce mercredi Jose Manuel Albares, le chef de la diplomatie espagnole.

Le chef de l'OTAN a déjà déclaré qu'il s'attendait à ce que les dirigeants de l'Alliance décident à Madrid d'adopter des mesures pour faciliter la transition de l'armée ukrainienne d'un équipement de l'ère soviétique à des armes modernes.

Lors d'un débat à Bruxelles, Jens Stoltenberg a souligné une fois encore l'enjeu pour les pays membres de l'alliance de soutenir Kiyv. "Le prix que nous risquons de payer si Poutine parvient à ses fins en utilisant la force militaire contre un État démocratique indépendant en Europe sera bien plus élevé que le prix que nous payons aujourd'hui pour soutenir l'Ukraine", a-t-il dit.

Pendant ce temps, la Russie poursuit son offensive dans l'est de l'Ukraine. Le porte-parole du ministère de la défense russe a indiqué que 500 militaires ukrainiens avaient été tués dans des frappes contre le chantier naval "Okean" de la ville de Mykolaïv.

Moscou a par ailleurs nié que l'Ukraine ait pénétré ses défenses aériennes lors d'une attaque de drones contre une raffinerie de pétrole évoquant un acte terroriste.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles