Marchés français ouverture 7 h 19 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0474
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 467,08
    -1 811,68 (-6,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Guerre en Ukraine : pour les Occidentaux, la Russie va lancer des cyberattaques massives

·1 min de lecture

"Des renseignements croissants indiquent que l'Etat russe étudie les options pour de potentielles cyberattaques", ont indiqué dans un communiqué commun du mercredi 20 avril les pays formant l'alliance dite des "Five Eyes", à savoir les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Pour ces derniers, Moscou pourrait faire appel à ces groupes cybercriminels pour lancer des attaques contre des Etats, des institutions, et des entreprises. "L'invasion russe de l'Ukraine pourrait exposer des organisations aussi bien dans la région que dans le reste du monde à une cyberactivité malveillante", indique le communiqué.

"Cette activité pourrait répondre au coût économique sans précédent imposé à la Russie, et au soutien matériel apporté (à l'Ukraine) par les Etats-Unis, leurs alliés et leurs partenaires". L'alliance des "Five Eyes" souligne que "certains cybercriminels ont récemment prêté publiquement allégeance au gouvernement russe". "Certains groupes ont menacé de mener des cyberattaques contre les pays et les organisations qui soutiennent matériellement l'Ukraine", précise le communiqué.

Washington prévient depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février que Moscou risque d'utiliser l'arme des cyberattaques contre Kiev et ses alliés occidentaux, ce qui ne s'est pas encore produit. Le communiqué des alliés occidentaux identifie une douzaine de groupes de hackers susceptibles de mener ces attaques, certains liés aux services de renseignement ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Présidentielle : on connaît le lieu choisi par Emmanuel Macron pour prendre la parole dimanche soir
Etats-Unis : la vidéo d'un enfant de 8 ans embarqué par la police pour un paquet de chips fait polémique
Une infirmière soupçonnée d'avoir eu recours à des surfacturations à hauteur de… 260.000 euros
Revalorisation des enseignants : le nouvel engagement du candidat Macron
La guerre en Ukraine va-t-elle accélérer la fin des énergies fossiles ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles