Marchés français ouverture 8 h

Guerre en Ukraine : quel est ce nouveau char « Terminator » déployé par l'armée russe ?

Après le Satan-2, voici le Terminator. Pour les systèmes d’armes, la Russie ou l’Occident aiment donner des surnoms inquiétants. Si le missile nucléaire Satan-2 officiellement appelé RS-28 Sarmat a fait beaucoup parler de lui alors qu’il n’est pas encore opérationnel, le Terminator de seconde génération fait son entrée en scène à l’Est dans le conflit en Ukraine. Il s’agit d’un char de combat très particulier qui a été aperçu près de Severodonetsk dans le Donbass, un objectif stratégique majeur pour la Russie. Ces BMP-T surnommés « Terminator 2 » sont conçus pour protéger d’autres chars de combat et des blindés. Basé sur un châssis de T-72 – le fameux char lourd russe dont on voit régulièrement des photos de tourelles projetées au sol –, ce véhicule est doté d’un épais blindage mixé avec du kevlar et des plaques pour le renforcer. L’ensemble est censé résister aux missiles antichars et aux munitions antiblindage. Ils présentent une évolution renforcée de ce même char qui a été conçu au début des années 2010. La Russie étant essentiellement une armée de chars, il fallait trouver une solution pour les protéger efficacement lors des assauts, en particulier dans le cadre des combats urbains et lorsque l'ennemi est organisé pour réaliser des opérations de guérilla.

Les BMP-T Terminator-2 ont été filmés par des habitants à proximité de la ville ukrainienne de Severodonetsk à l’est de l’Ukraine. © Twitter

10 BMP-T « Terminator 2 » identifiés près de Serevodonetsk

Pour traquer et neutraliser des blindés ou des positions d’infanterie, « Terminator 2 » dispose d’une armada importante et plusieurs capteurs. On trouve ainsi deux canons 2A42 de 30 mm, une mitrailleuse...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles