Marchés français ouverture 8 h 11 min
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,68 (+2,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0263
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,22 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 729,20
    -271,02 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     

Guerre en Ukraine: Macron veut mettre le paquet sur le budget des armées

POOL

Dans un contexte marqué par le retour de la guerre aux portes de l'Europe, le président de la République a chargé le ministère des Armées d'élaborer une nouvelle Loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2024-2030.

Le président Emmanuel Macron a chargé le ministère des Armées d'élaborer pour la période 2024-2030 afin d'adapter les efforts budgétaires au nouveau contexte stratégique marqué par le retour de la guerre aux portes de l'Europe, a-t-il annoncé ce mercredi 13 juillet. "Alors que les conflictualités s'intensifient, il nous faut aujourd'hui réévaluer nos ambitions", a-t-il affirmé lors de la traditionnelle réception donnée par le ministre des Armées à la veille du 14 Juillet.

"Notre ambition opérationnelle pour 2030 doit être revue pour mieux assurer notre capacité à faire face à la perspective du retour possible d'un affrontement de haute intensité", a-t-il dit. Ces travaux d'élaboration d'une nouvelle LPM "devront être achevés à la fin de cette année" puis "discutés avec le Parlement" début 2023, a-t-il souligné. Compte tenu mais aussi de l'inflation, Emmanuel Macron avait promis une "réévaluation" de la LPM 2019-2025 pour "ajuster les moyens aux menaces".

"Economie de guerre"

Le chef de l'Etat a amorcé en 2017 une nette remontée en puissance des crédits défense après des années de disette. Le budget des Armées va encore croître en 2022 avant de franchir une marche de trois milliards en 2023, pour atteindre 44 milliards d'euros. La LPM actuelle prévoyait ensuite de nouvelles augmentations de trois milliards d'euros par an en 2024 et 2025 pour atteindre un budget défense de 50 milliards. Mais le conflit de haute intensité qui se joue en Ukraine , notamment en matière de munitions.

Il s'agit aujourd'hui de "reconstituer plus vite et plus fort certains stocks, savoir produire davantage de matériels adaptés à cette guerre de haute intensité sur notre sol, faire des choix d'innovation", a fait valoir le chef de l'Etat. Dans cette "économie de guerre", "toute n[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles