La bourse ferme dans 5 min
  • CAC 40

    6 531,49
    +41,49 (+0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 748,57
    +33,20 (+0,89 %)
     
  • Dow Jones

    33 332,58
    +558,17 (+1,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0355
    +0,0138 (+1,35 %)
     
  • Gold future

    1 815,90
    +3,60 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    23 167,17
    +640,16 (+2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    564,65
    +33,43 (+6,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,30
    -1,20 (-1,33 %)
     
  • DAX

    13 694,92
    +159,95 (+1,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 504,44
    +16,29 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    12 807,92
    +313,99 (+2,51 %)
     
  • S&P 500

    4 203,54
    +81,07 (+1,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2257
    +0,0180 (+1,49 %)
     

Guerre en Ukraine: Macron explique pourquoi il est à Kiev

POLITIQUE - “Un message d’unité européenne”. Le président français Emmanuel Macron est arrivé à Kiev en train, ce jeudi 16 juin au matin, aux côtés du chancelier allemand Olaf Scholz et du chef du gouvernement italien Mario Draghi. C’est la première visite en Ukraine de ces trois dirigeants européens depuis le début de l’invasion russe.

Le chef de l’Etat français, qui assume jusqu’au 30 juin la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, a déclaré sur le quai être venu adresser “un message d’unité européenne et de soutien au peuple ukrainien pour parler à la fois du présent de l’avenir, on sait que les semaines qui viennent vont être très difficiles”.

“On est présents, concentrés. On va retrouver le président Zelensky pour nous rendre sur un site de guerre où des massacres ont été commis”, a-t-il lancé aux caméras avant d’adresser “un message d’unité européenne, et de soutien, aux Ukrainiennes et aux Ukrainiens”, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Les trois hommes ont ensuite pris la direction d’Irpin, une des villes de la banlieue de Kiev devenue symbole des destructions et atrocités commises pendant l’occupation de la région par l’armée russe en mars. Ils ont été rejoints dans cette visite par le président roumain Klaus Iohannis.

“On a tous vu ces images d’une ville dévastée, qui est à la fois une ville héroïque puisque c’est ici, entre autres, que les Ukrainiens ont arrêté l’armée russe qui descendait sur Kiev. Donc il faut se représenter l’héroïsme de l’armée, mais aussi de de la population ukrainienne”, a déclaré le président français sur place.

“Il y a les traces, les stigmates de la barbarie (...). L’armée russe a été à côté de plusieurs autres ville où des massacres ont été perpétré et où nous avons eu les premières traces de ce que sont crimes de guerre”, a-t-il ajouté.

Une visite attendue depuis longtemps par Kiev

Cette visite longtemps attendue par Kiev intervient à la veille d’une recommandation très attendue de la Commission européenne sur l’opportunité d’accorder ou non à l’Ukraine le statut de pays candidat à l’adhésion à l’UE. Macron, Scholz et Draghi, avaient pris place ensemble dans la nuit de mercredi à jeudi à bord d’un train spécial pour Kiev, depuis le sud-est de la Pologne, selon une équipe de l’AFP.

Sur le quai de départ dans la ville de Rzeszow, du personnel de bord attendait les délégations, avec des petits panneaux aux couleurs de la France, de l’Allemagne et de l’Italie. Tout respirait la tranquillité et l’anonymat, exception faite des policiers présents sur le quai. Le train est ensuite parti d’un quai anonyme, au bout d’un chemin de terre.

Les trois dirigeants se sont retrouvés peu après le départ dans le coin salon du wagon de Macron pour caler leurs échanges avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Selon plusieurs médias, une conférence de presse conjointe sera organisée en début d’après-midi, à 14 heures.

À voir également aussi sur le Huffpost: Macron à Kiev? Le président confirme seulement de nouvelles discussions

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles