Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 346,26
    +1 148,45 (+1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,53
    -23,57 (-1,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Guerre en Ukraine : ce que l’on sait des combats autour et dans Bakhmout

Amassées autour de Bakhmout, dans la région de Donetsk, les troupes ukrainiennes préparent leur contre-offensive. Photo d’illustration : des soldats ukrainiens dans un tank T-64, sur la ligne de front près de Bakhmout, le 7 mai 2023.  
Amassées autour de Bakhmout, dans la région de Donetsk, les troupes ukrainiennes préparent leur contre-offensive. Photo d’illustration : des soldats ukrainiens dans un tank T-64, sur la ligne de front près de Bakhmout, le 7 mai 2023.

GUERRE EN UKRAINE - La bataille fait rage ce samedi 13 mai à Bakhmout, épicentre des combats entre les troupes russes et ukrainiennes dans l’est de l’Ukraine. Alors que les forces de Kiev affirment « avancer » autour de la localité, Moscou assure de son côté continuer sa progression dans la ville déjà majoritairement sous son contrôle et aujourd’hui largement ravagée.

« L’opération défensive en direction de Bakhmout se poursuit. Nos soldats avancent dans certaines zones du front, et l’ennemi perd de l’équipement et des troupes », a indiqué sur Telegram le commandant des troupes terrestres ukrainiennes, Oleksandre Syrsky.

Selon la vice-ministre de la Défense, Ganna Maliar, « la situation évolue de manière “dynamique” » dans la zone de Bakhmout et les troupes ukrainiennes « avancent progressivement dans deux directions dans la banlieue » de cette ville. La veille, l’Ukraine avait dit avoir avancé de deux kilomètres autour de Bakhmout, ce que Moscou avait nié.

Kiev prépare son offensive

Samedi, le ministère russe de la Défense n’a de son côté pas commenté les affirmations ukrainiennes, indiquant toutefois dans un communiqué que « des unités d’assaut ont libéré un quartier dans la partie nord-ouest de la ville d’Artiomovsk », le nom russe pour Bakhmout.

PUBLICITÉ

Si la bataille pour Bakhmout est la plus sanglante et la plus longue depuis le début de l’invasion russe le 24 février 2022, les observateurs doutent de la portée stratégique de la conquête de cette ville pour la Russie. Elle permettrait néanmoins à Moscou d’afficher une victoire après plusieurs revers humiliants.

De son côté, Kiev assume vouloir fatiguer l’armée russe le plus possible en la fixant dans cette zone du Donbass avant de lancer une offensive visant à reconquérir les territoires occupés dans l’Est et le sud du pays, dont les préparatifs « touchent à leur fin » selon les responsables ukrainiens.

Des missiles britanniques utilisés contre des civils ?

Moscou a par ailleurs accusé samedi Kiev d’avoir utilisé la veille des missiles britanniques de longue portée Storm Shadow pour viser « des cibles civiles » dans la région de Lougansk (est) sous contrôle russe. À la suite de la frappe, « un incendie s’est déclaré sur le site des entreprises alimentaires et chimiques de Lougansk », a indiqué le ministère russe de la Défense, faisant état « de destruction d’immeubles résidentiels à proximité » et de « blessés, dont six enfants ».

L’Ukraine a quant à elle affirmé qu’au moins deux personnes avaient été tuées ce samedi et 10 autres blessées, dont des enfants, dans une frappe russe à Kostiantynivka, une ville située à 25 km au sud-ouest de Bakhmout. « À la suite du bombardement sur Kostiantynivka, deux personnes sont mortes et dix personnes ont été blessées », dont « deux adolescents de 15 et 16 ans », a indiqué le parquet ukrainien dans un communiqué publié sur Telegram.

En parallèle, Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé ce samedi qu’il se rendrait dimanche en Allemagne pour y rencontrer les dirigeants de la première économie européenne, a indiqué à l’AFP samedi une source gouvernementale à Berlin.

Ce déplacement interviendra au lendemain de la visite du chef d’État ukrainien à Rome et alors que le gouvernement allemand vient d’annoncer de nouvelles livraisons d’armes à Kiev pour une valeur de 2,7 milliards d’euros, incluant des chars, des blindés, des drones et des systèmes de défense antiaérienne.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : ces missiles Storm Shadow fournis à Kiev par Londres pourraient changer la donne

Guerre en Ukraine : Pour Zelensky, Kiev a besoin « de plus de temps » avant sa contre-offensive